L’Asie adopte massivement la fibre optique, selon In-Stat

Mobilité

Les services d’accès par fibre optique gagnent du terrain dans la zone
Asie-Pacifique. Le Japon et la Corée du Sud sont en première ligne.

Selon une nouvelle étude, près de 10% de toutes les connexions Internet haut débit en Asie s’appuyaient fin 2006 sur la fibre optique.

Le Japon et la Corée dominent largement cette nouvelle tendance grâce à la mise en place d’importantes infrastructures par fibre optique “au dernier kilomètre”, notamment avec des technologies FTTH (fiber-to-the-home) et FTTB (fiber-to-the-building).

Selon le cabinet d’analyses In-Stat, les opérateurs télécoms locaux, tels que Nippon Telegraph and Telephone (NTT) et Korea Telecom, ont mobilisé d’importants investissements afin de remplacer l’infrastructure cuivre xDSL par des réseaux fibre d’ici 2011.

Les connexions fibre existantes offrent déjà des débits allant jusqu’à 100 Mbit/s et sont très loin d’atteindre leur capacité maximale.

A la fin du mois de mars, plus de six millions d’abonnés au service Internet de NTT au Japon disposaient de connexions par fibre optique, dépassant pour la première fois le nombre d’utilisateurs de connexions ADSL (forécement plus lentes.

“La nouvelle stratégie de services d’accès haut débit, comme le démontrent les marchés comme celui du Japon, de la Corée du Sud et de Hong Kong, vise à soutenir la prolifération des services haut débit à forte valeur ajoutée sur le marché”, a indiqué l’analyste d’In-Stat Bryan Wang.

“Cette stratégie doit son impulsion à l’émergence de nouvelles formes de contenu haut débit (IPTV et VoIP) et au lancement de plans de tarification innovants pour les services haut débit.”

Au Japon, le nombre d’abonnés aux services Internet par fibre optique augmentera de plus de trois millions par an en moyenne pour dépasser 27 millions d’ici 2011, selon les prévisions établies auparavant par Yano Research Institute, une société de conseil en technologie basée à Tokyo.

Selon In-Stat, plus de 225 millions de personnes dans la région Asie-Pacifique utiliseront des connexions très haut débit à l’horizon 2011, dont la majorité dans des pays qui représenteront des nouveaux marchés.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 9 mai 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur