L’ASP au secours de la sécurité ?

Cloud

Si les fournisseurs ASP évoquent facilement tout l’attrait pour une société d’externaliser l’hébergement d’une application auprès d’une société tierce afin de limiter les coûts et d’avoir accès à des applications souvent très chères, la notion de sécurité semble passer au deuxième plan. Une situation qui pourrait bien changer.

La réunion du G8 sur la cybercriminalité a eu comme mérite d’insister au moins auprès du grand public sur l’insécurité du monde en réseau. Cette prise de conscience pourrait amener les entreprises à vouloir se renforcer au niveau des mesures de protection. Reste que ces mesures sont, soit très chères soit inefficaces, car trop simples à détourner. La dernière étude du Gartner Group indique en effet que trois sites Web d’entreprise sur quatre sont actuellement vulnérables aux attaques visant leur sécurité.Une autre solution semble donc se dessiner. Le cabinet d’étude estime que les sociétés seront amenées à traiter l’insécurité de façon plus stratégique. Ces dernières pourraient dès lors se tourner vers une externalisation de leur sécurité auprès d’un fournisseur ASP. Gartner précise que les coûts informatiques et de personnel pour sécuriser les applications Internet sont un véritable poids pour une PME.Reste que sur le terrain, les fournisseurs ASP ne mettent pas la sécurité en avant. Pour le directeur marketing d’Onyx, Jean-Yves Ignazi, “personne n’aime communiquer sur du négatif” et d’ajouter, “la sécurité reste un point sensible que l’on ne cherche pas forcément à mettre en premier lieu ou invoquer de manière prioritaire”. Car les entreprises, pour l’instant, viennent surtout chercher auprès des fournisseurs ASP une réduction de leurs coûts de gestion au quotidien d’un système informatique. Pierre-Jean Charrier, directeur marketing Europe-sud pour Citrix estime que si l’ASP est sécurisé, l’aspect sécuritaire ne semble pas être la raison première invoquée par une PME qui souhaite héberger ses applications.Pire, les PME redoutent de voir leurs informations, leurs fichiers clients, leur données financières quitter les murs de la société. Le problème semble donc s’inverser. “Un des freins à l’hébergement des applications est justement la sécurité. Les entreprises ont peur de l’hébergement”, déclare Philippe Lemaire, chef produit plate-forme Internet chez Oracle. Toutefois, il reconnaît que les américains n’hésitent pas à communiquer sur la sécurité de l’hébergement. “Certains Data Center exposent leur mesure de sécurité en mettant en avant une palette complète de protection allant d’un double accès réseau, à des systèmes anti-sismique…”.Pour en savoir plus : Onyx


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur