L’Athlon XP 2800+ ne sera pas disponible avant fin novembre

Mobilité
0 0

Deux nouveaux Athlon XP viennent enrichir l’offre d’AMD. Outre une amélioration de la fréquence d’horloge, les Athlon XP 2700+ et 2800+ bénéficient d’un nouveau bus frontal qui passe de 266 à 333 MHz. Lequel n’est pour le moment exploitable que par les chipsets KT400 de VIA et nForce2 de nVidia. Respectivement commercialisés 349 et 397 dollars, ces deux nouveaux modèles ne seront pas disponibles avant fin novembre… en petites quantités.

Six semaines après avoir présenté les Athlon XP 2400+ et 2600+ (voir édition du 21 août 2002), AMD annonce aujourd’hui les Athlon XP 2700+ et 2800+. Héritiers de l’architecture propre aux Athlon (QuantiSpeed, instructions 3D Now!, 384 Ko de mémoire cache) et gravés en 130 nanomètres (0,13 micron), ces deux nouveaux processeurs bénéficient d’une nouvelle fréquence du bus frontal (FSB). Celle-ci passe de 266 à 333 MHz. Une amélioration obligatoire pour tirer pleinement partie des nouvelles fréquences de l’horloge de la puce. Le 2800+ est, notamment, cadencé à 2,25 GHz.

Cependant, ce nouveau FSB à 333 MHz ne sera pleinement exploitable qu’avec les chipsets adéquats comme les récents KT400 de VIA ou le nForce2 que nVidia lance ces jours-ci. L’objectif étant d’atteindre les 2,7 Go/s promis de bande passante. D’autres chipsets, notamment chez SiS, devraient prochainement voir le jour. De toute façon, rien ne presse puisque AMD annonce la disponibilité des premiers modèles pour fin novembre. Et seuls quelques partenaires privilégiés (ABS, Alienware, Falcon NW, MicronPC et Voodoo PC) seront d’abord servis. D’ailleurs, les Athlon XP 2400+ et 2600+ présentés il y a plus d’un mois sont à peine disponibles en rayon aujourd’hui.

Toujours pas de Barton

Signalons que ces nouveaux Athlon, bien que dotés d’un FSB à 333 MHz, ne sont pas les Barton désormais attendus pour début 2003. Ceux-ci devraient notamment embarquer une mémoire cache de 512 Ko. Et le socket pourrait évoluer. Respectivement proposés à 349 et 397 dollars (par lots de mille unités), les Athlon XP 2700+ et 2800+ s’installent toujours sur Socket A, garantissant une compatibilité avec les cartes mères actuelles (mais de faible intérêt dans la mesure ou les chipsets ne savent pas tirer parti du nouveau FSB). Supérieurs aux précédents, ces nouveaux tarifs ne provoquent pas de baisse de prix des modèles antérieurs. Dommage.

En fait, avec les Athlon XP 2700+ et 2800+, AMD donne surtout l’impression de vouloir occuper le terrain marketing face à Intel et ses Pentium 4 à 2,66 et 2,8 GHz (voir édition du 26 août 2002). Mais l’indisponibilité des Athlon risque de plus profiter au géant de Santa Clara qu’au fondeur de Sunnyvale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur