Laurent Bailly (V.me by Visa) : “Les cartes bancaires sont en cours de dématérialisation”

Marketing
laurent-bailly-visa

Salon E-Commerce Paris 2014 : le responsable du lancement de V.me chez Visa présente ce nouveau portefeuille électronique et revient sur la dimension m-commerce.

Responsable du lancement de V.me chez Visa, Laurent Bailly était présent au Salon E-Commerce Paris pour présenter ce nouveau portefeuille électronique à destination des commerçants et des cyberconsommateurs français et européens.

Lancée avec Banque Populaire, Caisse d’Épargne et LCL, cette offre consiste à stocker, dans un cloud sécurisé, des informations personnelles telles que des adresses et des numéros de carte, pour ne plus avoir à les saisir à chaque transaction, notamment sur les petits écrans des smartphones.

Rappelant la notoriété de la marque et sa différenciation du côté des commerçants via la garantie de paiement grâce au transfert de responsabilité (équivalent de 3DSeucre, “mais sans ses inconvénients en termes d’abandon du panier”), Laurent Bailly évoque les partenariats noués avec PMU, Leclerc Drive, PriceMinister et Showroomprive.

Il s’attarde également sur la concurrence de PayPal et les autres projets de Visa dans le paiement électronique : être présent sur 25% des transactions e-commerce en 2015… et atteindre les 50% de paiements par carte réalisés sur mobile d’ici à 2020.

Dernier point : la dématérialisation des cartes bancaires, dans le cloud avec des solutions de type HCE, dans le téléphone ou les “wearables” sous la forme de tokens, mais aussi dans les cartes SIM avec le concours des opérateurs télécoms.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le paiement en ligne ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur