Le Banias d’Intel casse le mythe du mégahertz

Mobilité

Destiné aux familles d’ordinateurs portables, le Banias d’Intel, attendu pour 2003, intégrera jusqu’à 1 Mo de mémoire cache. Deux fois plus que les actuels Pentium 4. Un niveau de mémoire qui pourrait placer le Banias devant le P4 en termes de performances, malgré des fréquences d’horloge inférieures. Côté ordinateur de bureau, on parle déjà d’un Pentium 8…

Le Banias, futur processeur mobile d’Intel attendu pour début 2003, inclura supportera 1 Mo de mémoire cache. C’est ce que vient de révéler Mooly Eden, directeur général d’un centre de développement du fondeur basé en Israël. Destiné aux ordinateurs portables de tout genre (ultra-portables, tablette PC, etc.), le Banias aura donc autant de mémoire cache que le Xeon et deux fois plus que les 512 Ko du Pentium 4 du même constructeur.

C’est cette grande taille de cache, qui permet de stocker en mémoire des séries d’instructions et de données sans avoir à les recalculer indéfiniment, qui fait dire à Intel que le Banias sera moins gourmand, et surtout moins gourmand, qu’un Pentium 4 mobile (P4M) malgré des fréquences inférieures. Le Banias devrait en effet être lancé en version 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 GHz. Le P4M a, lui, largement franchi la barre des 2 GHz. Mais les fréquences d’horloge du Banias devraient grimper lorsqu’il passera de la gravure 130 nanomètres (0,13 micron) à 90 nm. Passage prévu pour le second semestre 2003.

Un Pentium 8 en 2004 ?

Dans un avenir plus lointain, on parle déjà d’un hypothétique Pentium 8. Il s’agirait en fait d’un processeur, pour l’instant connu sous le nom de code “Nehalem”, dont la production pourrait débuter fin 2004 en 90 nm et en 2005 en 65 nm selon cette roadmap dessinée par le site PC Watch au Japon. Outre sa finesse de gravure, le processeur est doté d’une nouvelle architecture. Ce que confirme Douglas M. Carmean, selon le site Ace Hardware, un ingénieur d’Intel qui a travaillé à la conception du Pentium 4. “Jusqu’à l’année dernière, j’ai dirigé l’équipe chargée de définir la prochaine génération de processeur, un processeur intitulé Nehalem”, déclare-t-il dans l’interview de notre confrère, “cela pourrait être le Pentium 8 ou quelque chose comme ça, pour l’année 2004.” Entre temps, les Prescott et Tejas, des améliorations probables du P4, auront vu le jour. Un avenir qui reste largement à confirmer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur