Le bug des antivirus

Cloud

Une étude américaine montre que malgré le recours systématique aux logiciels antivirus, les sociétés sont de plus en victimes de virus.

A en croire une étude réalisée aux Etats-Unis par le cabinet d’assurance ICSA, les éditeurs de logiciels antivirus ont encore des progrès à faire. 48% des 300 sociétés et institutions gouvernementales (750000 PC et serveurs) qu’il a interrogées ont été victimes d’un virus informatique alors que toutes utilisaient en permanence un logiciel antivirus sur leurs machines ! Selon le cabinet, alors que l’usage des antivirus n’a jamais été aussi répandu, le nombre d’infections informatiques dues à des virus auraient même augmenté en 1998 par rapport à 1997.

Pour Peter Tippet, président de l’ICSA, ce paradoxe s’explique principalement par une absence de coordination concernant les règles de sécurité dans l’entreprise : “Il règne souvent un grand laxisme quant aux procédures d’utilisation des disquettes et à la gestion des messageries. Dans de nombreuses sociétés, l’installation et la mise à jour des logiciels sont souvent effectuées à la va-vite”. L’étude montre aussi que le fait d’être connecté en permanence à l’extérieur via l’Internet a renforcé les risques d’infection. Elle note en particulier une nette prolifération des macros virus qui se transmettent via les pièces attachées des emails.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur