Le cap des 500 000 lignes dégroupées est franchi

Mobilité
Information - news

Le demi million de lignes indépendantes, partiellement ou totalement, de France Télécom a été franchi en mai 2004. Un cap qui souligne aussi le frémissement du dégroupage total en direction du grand public.

Le dégroupage ? qui consiste à céder totalité ou partie de la ligne téléphonique à un opérateur alternatif à France Télécom, tant pour les services de données comme l’accès Internet, que pour la voix ? poursuit son rythme effréné en France. Depuis le 1er mars, près de 190 000 lignes téléphoniques (188 565 précisément) ont été dégroupées. Soit un total de 547 613 lignes recensées au 1er mai 2004. Dont 8 487 totalement dégroupées. C’est-à-dire totalement indépendantes de France Télécom aux yeux du client qui n’a alors plus qu’un interlocuteur unique : son opérateur télécom alternatif. En réalité, France Télécom poursuit la maintenance technique de la ligne pour le compte de l’opérateur concurrent.

Le nouveau marché du dégroupage total

Si les 8 500 lignes totalement dégroupées restent insignifiantes en regard des plus de 500 000 partiellement dégroupées, le dégroupage total n’en constitue pas moins un nouveau marché. D’abord, le nombre de lignes totalement dégroupées a quasiment doublé en deux mois par rapport aux 4 589 ligne du 1er mars selon l’Autorité de régulation des télécoms (ART) qui publie les chiffres aujourd’hui, lundi 17 mai 2004. D’autre part, nombre d’opérateurs (Neuf Télécom, Free, Tiscali, Télécom Italia) ont annoncé vouloir se lancer sur le marché du dégroupage total pour le grand public (voir édition du 3 mai 2005). Jusqu’alors essentiellement réservé aux entreprises, le dégroupage total devrait entrer dans sa phase industrielle dès le mois de juin 2004.

Outre l’ADSL, le dégroupage offre de nouveaux services dont la télévision et la téléphonie sur IP constituent les principales attractivités commerciales à travers des offres multiservices (dites “triple play”). De plus, les accès à 2 mégabits se sont généralisés auprès des fournisseurs d’accès ayant recours à un opérateur alternatif. Wanadoo/France Télécom annoncera prochainement une offre d’accès similaire. Sera-t-elle aussi compétitive que ces rivales?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur