Le “clic de la mort” poursuit Iomega

Régulations

Le fabricant de support de stockage doit répondre devant la justice d’un défaut de fabrication identifié sur ses lecteurs Zip.

Depuis le début de l’année, un certain nombre d’acheteurs de produits Iomega ont découvert que leur lecteur Zip se mettait soudain à émettre un cliquetis, s’arrêtant même parfois de fonctionner et endommageant les données des disques. Vendredi dernier, la société a reconnu qu’une plainte avait été déposée à son encontre pour ce défaut de fabrication accusé de causer des dommages au lecteur et aux disques associés.

“Nous prenons des mesures énergiques pour répondre aux clients qui pourraient avoir un problème avec nos produits et cette action en justice est des plus mal venues” explique James Sierk, le président directeur général de Iomega. “D’autant que le taux de retour de nos lecteurs est largement en baisse?” Dans un communiqué, la société affirme que moins de 0,5 % des clients ont contacté la société pour ce problème. Elle ajoute qu’à son avis “la plainte est sans fondement et qu’elle se défendra avec force”.

Cette affaire survient dans une période en demi-teinte pour le fabricant. Certes, Iomega a récemment signé plusieurs contrats avec les constructeurs de PC pour qu’ils incluent les lecteurs Zip en standard sur leurs configurations. Mais le dernier résultat pour le second trimestre se terminant en juin 1998 indiquait une perte de 34 millions de dollars (208 millions de francs) contre un bénéfice de 26 millions de dollars (156 millions de francs) un an avant, à la même époque


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur