Le codec DivX améliore ses performances

Mobilité

Le nouveau codec DivX 5.2 devrait permettre d’obtenir une meilleure qualité d’image et de raccourcir les temps d’encodage des vidéos.

L’éditeur DivX Networks vient d’annoncer la disponibilité de son nouveau codec vidéo DivX 5.2, pour le moment réservé aux plates-formes Windows. Cet algorithme de compression et décompression s’est rendu célèbre en étant le premier à pouvoir encoder un film entier sur 700 Mo, soit la capacité d’un CD-Rom. Son nom est également souvent associé au piratage de films puisqu’il est largement utilisé dans les échanges de vidéos sur les réseaux peer-to-peer – certains l’ont même surnommé “le MP3 de la vidéo”.

Les améliorations apportées concernent principalement l’encodage des vidéos. Selon Eric Grab, architecte en chef de DivX Networks, le nouveau codec permettrait de réduire de 20 à 30 % les temps d’encodage par rapport à la version précédente. La qualité obtenue serait désormais équivalente à celle du codec Windows Media Video 9, pour un temps de réalisation trois fois inférieur à celui de son concurrent. Autre nouveauté : l’amélioration de la gestion des B-Frames, une technique de compression utilisée notamment pour alléger l’encodage de scènes statiques ou peu dynamiques. Un calculateur de taux de compression a également été ajouté – très pratique pour ne pas dépasser le seuil fatidique des 700 Mo (ou 800 Mo) lorsqu’on souhaite graver le résultat sur un CD-Rom (dans le cadre de la loi sur la copie privée, bien entendu).

Mise à jour des platines DivX

Les platines DVD compatibles DivX devront être mises à jour pour pouvoir lire les vidéos encodées en DivX 5.2. Pour ce faire, les fabricants proposent généralement un petit programme à télécharger et à graver sur un CD-Rom (on peut parfois utiliser un CD réinscriptible afin de ne pas gâcher un support de stockage). Il suffit alors d’introduire le CD dans la platine pour mettre à jour son firmware – le micrologiciel intégré dans les lecteurs de DVD.

Deux variantes du codec DivX 5.2 sont proposées aux utilisateurs. La version Pro, autrefois gratuite mais comportant un spyware (un logiciel espion), est désormais débarrassée de tout logiciel intrusif et utilisable pendant six mois. L’autre version, gratuite, est généralement amplement suffisante pour les utilisateurs non professionnels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur