Le commerce électronique français en nette progression

Mobilité

L’année 2003 confirme le développement du commerce en ligne. Une croissance soutenue par la confiance qui se généralise, l’augmentation du nombre de consommateurs et l’essor du haut débit.

L’Association pour le commerce et les services en ligne (ACSEL) vient de publier les chiffres du commerce électronique en France pour 2003. Des résultats encourageants pour le commerce en ligne qui a vu son chiffre d’affaires croître de près de 60 %, dont 20 % rien que sur le dernier trimestre. Pour l’ACSEL, qui base son étude sur un panel de 21 grandes enseignes en ligne (3Suisses, Accorhotels.com, Aquarelle, Bijourama, Cdiscount…), cette croissance soutenue depuis 2001 “confirme la confiance que les acheteurs mettent dans ce mode de commande et de paiement”.

Le chiffre d’affaires de 20 enseignes atteint 1,7 milliard d’euro. Surtout, le nombre de transactions a significativement progressé : il passe de 15,5 à 26 millions, soit un bond de 69 %. Autre signe révélateur de la confiance des internautes : on compte 54 % de nouveaux consommateurs en ligne par rapport aux 21 % de nouveaux internautes, soit un taux de progression 2,5 fois plus élevé. D’autre part, le commerce électronique touche un public de plus en plus large. Les plus de 50 ans arrivent en force (+ 80 % sur le 4e trimestre), les femmes progressent de 65 % et les provinciaux élargissent leur présence de 61 %.

L’influence du haut débit

Si la confiance accordée aux achats en ligne (qui est passée de 23,2 % des abonnés à l’Internet en mars 2001 à 41,1 % en décembre 2003) explique en partie ces bons résultats, l’influence du haut débit est indéniable. Selon l’ACSEL, 58 % des internautes équipés en haut débit sont des consommateurs en ligne contre seulement 38 % pour les utilisateurs connectés en bas débit. L’informatique (+ 113 %), l’alimentaire (+ 89 %), les secteurs de l’audio, de la photo et du cinéma (+ 87 %), et enfin le secteur de la distribution (+ 78 %) sont les principaux bénéficiaires de la progression du commerce en ligne.

L’intégration du commerce électronique dans la vie quotidienne des internautes devrait se poursuivre : 1,6 million d’internautes n’ayant jamais acheté en ligne déclarent avoir l’intention de le faire dans les six mois. “Ainsi, ce sont près de 10 millions d’internautes qui ont acheté en ligne ou ont l’intention de le faire dans les six prochains mois”, estime l’ACSEL.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur