L’e-commerce français confirme son dynamisme

Mobilité

La confiance des internautes français vis-à-vis de l’e-commerce ne cesse de progresser : selon l’ACSEL, près de la moitié d’entre eux ont effectué des achats en ligne en 2004, avec une mention spéciale pour les seniors.

Les Français sont de plus en plus confiants dans le commerce en ligne : fin 2004, 45 % des internautes, soit 10,6 millions de personnes, avaient effectué au moins un achat sur Internet, selon le dernier “Baromètre Internet et e-commerce” de l’Association pour le commerce et les services en ligne (ACSEL), contre 38 % au quatrième trimestre 2003. En un an, le nombre d’acheteurs en ligne a ainsi progressé trois fois plus vite (+ 28 %) que le nombre d’internautes (+ 9 %).

Cette confiance semble s’instaurer même chez les internautes n’ayant jamais effectué d’achat en ligne : au dernier trimestre 2004, quelque 3,7 millions d’entre eux, soit environ 30 %, se déclaraient prêts à franchir le pas. Apparemment, la peur de laisser ses coordonnées bancaires sur le Réseau quitte peu à peu les esprits des clients potentiels. “Les consommateurs ont compris qu’ils ne couraient plus aucun risque à acheter sur Internet, les banques prenant désormais à leur charge les éventuelles fraudes à la carte bancaire”, explique Henri de Maublanc, président de l’ACSEL.

Les seniors oublient leurs réticences

L’ACSEL note également un vif regain de confiance chez les plus de 50 ans, une population qui jusqu’à présent se montrait très réticente vis-à-vis des achats en ligne. Aujourd’hui, environ 47 % des seniors connectés à Internet sont devenus des cyberconsommateurs, soit une proportion légèrement plus élevée que sur l’ensemble de la population. Cette présence plus marquée des aînés, dont le pouvoir d’achat est globalement plus élevé que la moyenne, influe sur la nature des biens achetés en ligne : outre les produits high-tech, culturels et les voyages, les articles pour la maison et le jardin sont de plus en plus demandés, selon le président de l’ACSEL.

En termes de chiffres d’affaires, les 24 marchands en ligne composant le panel de référence de l’ACSEL (parmi lesquels eBay, Auchan Direct, Apple Store, Voyages-SNCF…) ont réalisé une progression de 62,4 % entre 2003 et 2004. Au total, le chiffre d’affaires de l’e-commerce français a progressé de 64,8 % et s’élève désormais à 2 milliards d’euros. Le nombre d’opérations a également grimpé en flèche : les 10,1 millions de transactions enregistrées au quatrième trimestre 2004 constituent une augmentation de 75,8 % par rapport à la même période de 2003. Des chiffres qui laissent présager un potentiel de croissance des plus prometteurs pour les e-commerçants français.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur