L’e-commerce ne fait pas que des heureux

Mobilité

Le commerce semble encore bénéficier de l’attrait de la nouveauté. Même s’ils rencontrent des problèmes lors de leurs achats en lignes, les consommateurs branchés restent satisfaits.

Le taux de pénétration d’Internet en Europe a explosé en 99. Un européen de l’ouest sur 4 s’est connecté pendant les trois derniers mois de l’année passée. Selon le cabinet d’études IDC, un fait encore plus significatif de cette percée est que 5 % de la population européenne adulte a déclaré avoir acheté en ligne durant la même période. Les dernières recherches de la société d’études montrent que la croissance des acheteurs en ligne provient du fait que le phénomène e-commerce s’est maintenant étendu des pays nordiques vers un plus large panel de pays européens du centre.

L’Allemagne et le Royaume Uni ont connu une extraordinaire croissance de l’achat sur Internet et représente aujourd’hui plus de la moitié de tous les chalands européens en ligne, indique notamment l’étude d’IDC.

Aux Etats-Unis également, le commerce électronique a fait des étincelles. De nouvelles études, réalisées par les cabinets PC Data et Jupiter Communications, à propos des achats de Noël dernier, indiquent que les chiffres de ventes aux Etats-Unis ont atteint entre 5 et 7 milliards de dollars. Ces chiffres ne concernant que la période courant du 1er novembre au 31 décembre 1999. Selon Jupiter, 90 % des acheteurs interrogés se sont déclarés satisfaits.

Selon une autre étude, celle-ci réalisée par le cabinet Andersen Consulting, “neuf personnes sur dix ayant fait leurs achats de Noël sur Internet ont rencontré des problèmes”. Parmi les dix principaux problèmes rencontrés par les internautes, on peut citer : le cadeau commandé n’était plus en stock (64 %), le délai de livraison n’a pas été respecté (40 %), le coût de livraison était trop élevé (38 %), problème de connexion ou de téléchargement (36 %), les prix n’étaient pas intéressants (22 %), etc. Au final, bien que 88 % des internautes américains n’ont pas finalisé leur acte d’achat en ligne pendant les fêtes de Noël, “73 % d’entre eux se déclarent satisfaits de cette alternative de consommation” indique l’étude ! Un équilibre fragile qui ne devrait pas durer, une fois passé l’attrait de la nouveauté.

Il y a en tout cas une chose dont on peut être sûre à propos du e-commerce, c’est qu’il fait fonctionner à plein régime les instituts de sondage…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur