Le créateur de Melissa plaide coupable

Cloud

David L. Smith, qui avait été arrêté quelques jours après la diffusion de son virus Melissa, risque une peine de 5 ans de prison.

Posté le 26 mars dernier dans un forum de discussion à caractère pornographique, Melissa, du nom d’une danseuse aux seins nus que Smith connaît, le redoutable programme se propage rapidement. Smith s’est procuré un code d’accès au réseau d’AOL pour déposer le malin message qui masque un virus capable de piocher dans le carnet d’adresses électroniques de ses victimes pour se propager. Il modifiait les réglages de sécurité des ordinateurs, ouvrant la voie à d’autres virus.

Il faudra moins d’une semaine aux enquêteurs pour remonter jusqu’au coupable. Il est arrêté le 1er avril grâce à la collaboration d’AOL qui a pisté la connexion qui avait permis de poster le virus. Les experts qui ont confondu David Smith estiment que plus dun million d’ordinateurs ont été touchés par Melissa. De nombreux créateurs de virus ont repris le flambeau et diffusent des versions dérivées de Melissa.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur