Le Crusoe bientôt dans des serveurs Web

Mobilité

Transmeta pourrait investir les serveurs Web. C’est du moins le pari de certaines sociétés qui mettent en avant les avantages du Crusoe, qui était jusqu’alors plutôt destiné aux ordinateurs portables !

Après que certaines sociétés à l’image d’IBM, Toshiba et Compaq ont annoncé leur défection concernant l’utilisation du processeur Crusoe, Transmeta trouve de nouveaux alliés dans des compagnies qui veulent intégrer la puce dans des serveurs Web.

Plusieurs sociétés ont d’ores déjà investi le créneau, telles RLX Technologies et Rebel.com, toutes deux positionnées sur le marché des serveurs Web. Ces sociétés reprennent les caractéristiques qui ont fait la popularité du Crusoe et les trouvent particulièrement bien adaptées au monde des serveurs. Ainsi ils expliquent que la puce Crusoe consomme moins d’énergie et émet moins de chaleur que ses concurrents, permettant un gain d’espace important.

Plus de serveurs dans un même espace

Le directeur marketing de Rebel.com estime que l’intégration des processeurs Transmeta dans des serveurs permet de faire tourner 4 serveurs pour la même quantité d’énergie que pour un seul serveur utilisant une puce d’Intel ou de Sun. Et d’expliquer que les fournisseurs d’accès Internet ou les sites d’e-commerce, qui font tourner des centaines de serveurs, feraient ainsi de fortes économies d’énergie, mais aussi de place puisqu’il ne sera plus indispensable d’éloigner les serveurs les uns des autres.

La société RXL Technologies, fondée par des anciens cadres de Compaq, évoque tout l’intérêt de leur innovation en expliquant que la principale cause du vieillissement du matériel électronique était la chaleur qui abîme considérablement le matériel. RXL devrait livrer ses premiers serveurs dans la première moitié de l’année 2001.

Rebel.com ne donne, quant à lui, aucune date de sortie de son serveur, mais il annonce d’ores et déjà que son produit, le Netwinder 3 100, coûtera 1 795 dollars et offrira 128 Mo de mémoire vive et un disque dur de 10 Go.

Pour en savoir plus :

Rebel.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur