Le Cyrix III, un processeur sans avenir ?

Mobilité

D’après les premiers tests réalisés par quelques sites Internet indépendants, les processeurs Cyrix III de VIA n’offriraient pas un niveau de performance extraordinaire bien au contraire. La version à 667 MHz n’obtiendrait même pas les scores d’un AMD K6-2 cadencé à 450 MHz et, à fréquence égale, un Celeron d’Intel obtiendrait des performance supérieures de 75 %.

Annoncé depuis des mois comme la nouvelle génération de processeurs x86 performants et économiques (voir édition du 23 février 2000), le Cyrix III de VIA pourrait ne pas tenir ses promesses. Ce processeur, qui devait être basé sur le coeur Cayenne du MII de feu Cyrix, et qui en fait est issu des travaux de WinChip, semble reprendre les lacunes de son aîné. En effet, au vu des premiers tests réalisés par quelques sites Internet indépendants spécialisés dans le matériel informatique, les résultats seraient simplement catastrophiques.

Cadencé à 500 MHz, cette puce n’arriverait même pas au niveau d’un AMD K6-2 cadencé à 450 MHz, soit un processeur “vieux” d’un an. Encore plus inquiétant, à 667 MHz, le Cyrix III ne dépasse toujours pas ce même K6-2 cadencé à 450 MHz. Dans le même ordre d’idée, si on compare cette puce à un Celeron (sur bus de données à 66 MHz, en gravure 0,25), les résultats sont pires. Malgré 100 dollars de différence en terme de prix, le Celeron s’avère en moyenne 35 % plus rapide que le Cyrix III. Espérons pour le fabriquant taiwanais que ces sites n’ont testé que des pré-séries, pas encore totalement optimisées. Pour connaître la réponse, suivez dans les prochains mois les tests des premières machines à base de processeur VIA dans SVM et SVM Achat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur