Le designer d’Apple Jonathan Ive anobli par la reine Elisabeth II

Mobilité

Appelez-le désormais Sir Jonathan Ive. Le designer vedette d’Apple vient en effet de recevoir le titre de Chevalier de l’Ordre de l’Empire britannique.

C’est la reine Elisabeth II elle-même qui s’est félicitée du rayonnement du Royaume-Uni grâce au génie du designer Jonathan Ive en le faisant Chevalier de l’Ordre de l’Empire britannique.

Déjà honoré du titre de Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique en 2006, le désormais dénommé “Sir” Jonathan Ive s’était déjà fait remarqué lors de ses études à l’école Polytechnique de Newcastle (Northumbria University) où il fut récompensé à deux reprises avec le prix étudiant de la Royal Society Arts.

Un talent indéniable qu’il a mis au service d’Apple dès 1992. Il est alors repéré pour son travail remarquable, en tant que consultant, sur un ordinateur portable, le Powerbook d’Apple. Car ce sujet de sa Gracieuse Majesté a déjà fait sa réputation au sein de Tangerine, une agence de design qu’il a fondée avec ses amis.

Jonathan Ive rejoint toutefois les rangs d’Apple alors que la société est au plus mal et même à deux doigts de la faillite. Talent reconnu mais sous-utilisé dans un premier temps avant que Steve Jobs ne le mette en charge du design.

Il est alors nommé vice-président responsable du design industriel. Nous sommes en 1998 et la décision peut être considérée comme un tournant pour “la marque à la pomme”. Il sera ensuite nommé vice-président senior en 2005.

Jonathan Ive décide de rompre avec le look des produits Apple et passe des boîtiers ternes et beiges à des designs plus osés. Il réinvente alors le look des produits de la firme de Cupertino telle qu’on les connait actuellement.

Il a laissé son empreinte sur la quasi-totalité des produits de la marque : iPhone, iPod Touch, iPad mais aussi iMac, MacBook, MacBook Pro (unibody), MacBook Air.

Le designer indissociable de la “marque à la pomme” explique qu’il a été influencé lui-même par le designer de renom de Braun, Dieter Rams. Celui-ci érige dix principes, tels dix commandements, qui régissent les rouages complexes d’un “bon design”.

Au nombre desquels, le minimalisme, l’innovation et la simplicité sont désormais devenus la signature de tout produit Apple.

Sir Ive, au micro de la BBC, a déclaré, avec un flegme tout britannique, qu’il recevait ce titre en toute “humilité” et qu’il était “sincèrement reconnaissant”. Humilité dont il a témoigné en précisant qu’il s’appuyait sur une “incroyable tradition” de design au Royaume-Uni.

 

Crédit photo : Copyright HP_Photo-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur