Le DoJ rappelle ses obligations à Microsoft

Mobilité

La justice américaine donne deux mois à Microsoft pour se conformer à ses obligations dans le cadre de son procès antitrust.

Deux ans après la fin de son procès antitrust aux Etats-Unis (voir édition du 4 novembre 2002), Microsoft se retrouve de nouveau dans le collimateur du ministère de la Justice (Department of Justice ou DoJ). Selon un rapport du ministère remis à la juge Colleen Kollar-Kotelly, qui avait présidé le procès en appel de l’éditeur de Windows, Microsoft aurait failli à certaines de ses obligations imposées dans le cadre du jugement. Notamment celles concernant la communication à ses concurrents et partenaires des informations techniques permettant d’optimiser l’interopérabilité entre les systèmes d’exploitation Windows et les applications externes. C’est ce que rapporte le journaliste Paul Thurrot, spécialisé dans les technologies Windows, sur le site WindowsITPro.

Trois manquements sont reprochés à l’architecte de Windows. L’éditeur devait fournir la documentation technique au troisième trimestre 2004, elle ne sera finalement pas prête avant décembre 2004. La firme de Redmond affirme avoir involontairement pris du retard. Le DoJ reproche également à Microsoft de présenter les documents au format “.mht”, lisible uniquement par Internet Explorer. Un format propriétaire choisi pour des raisons de sécurité, justifie Microsoft. Enfin, le rapport souligne l’imprécision du contenu fourni par l’éditeur et donne 60 jours à celui-ci pour corriger le tir. De son côté, Microsoft souligne que 19 organisations ont déjà accès aux données techniques et, sous-entendu, ne se plaignent pas de leur qualité. Cela dit, les réticences de Microsoft risquent de ne pas arranger ses affaires à l’heure où l’éditeur tente de trouver un terrain d’entente avec Bruxelles dans le cadre de son procès européen (voir édition du 27 septembre 2004).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur