Le double coeur débarque chez AMD

Mobilité

Les Opteron de la série 800 sont les premiers bénéficiaires de la technologie dual core. AMD annonce jusqu’à 90 % de gains de performances.

Deux jours après les annonces d’Intel (voir édition du 19 avril 2005) et deux ans quasiment jour pour jour après le lancement des Opteron (voir édition du 18 avril 2003), AMD présente à son tour son premier processeur double coeur. Rappelons que le dual core revient à intégrer deux unités de calcul (le coeur) au sein d’une même puce de silicium. Et augmenter d’autant les performances. Ou presque. AMD annonce jusqu’à 90 % de gain de performances par rapport à un “mono coeur”. Le dual core est donc une réponse à la course aux performances sans passer par l’augmentation de la fréquence d’horloge de la puce.

Contrairement à Intel, AMD a choisi de privilégier le marché professionnel et destine ses modèles double coeur aux serveurs quadri et octo processeurs à travers sa série 800. Trois puces sont dès aujourd’hui disponibles pour les constructeurs et intégrateurs : les Opteron 875, 870 et 865 respectivement proposées à 2 649, 2 149 et 1 514 dollars l’unité (par lot de mille). Suivront, dans un mois, la série 200 et, en juin, les Athlon 64 X2 destinés eux aux PC de bureau. Les modèles dual core héritent de l’architecture AMD64 : 1 Mo de mémoire cache L2 (par coeur), bus HyperTransport, contrôleur mémoire vive intégré, etc. Les trois nouvelles puces sont proposées avec des fréquences d’horloge respectives de 2,2, 2,0 et 1,8 GHz.

Compatible avec l’existant

Les Opteron dual core sont parfaitement compatibles avec les plates-formes installées facilitant ainsi les mises à jour matérielles. AMD avait en effet pris soin d’intégrer le développement du double coeur dès la conception de son architecture 64 bits. Gravés en 90 ou 130 nanomètres, les nouveaux Opteron conservent le socket 940. Aux chipsets AMD (la série 8000) et nVidia (nForce Professional 2200 et 2050) compatibles vient s’ajouter celui de VIA : le K8T890 supporte notamment le PCI Express et s’associe au southbridge VT8237. Seule une mise à jour du Bios reste indispensable pour tirer partie de l’architecture double coeur.

Mais les vraies performances arriveront avec les applications écrites, ou optimisées, pour tirer parti des deux unités de calcul simultanément. Si AMD rappelle que les applications x86 courantes sont déjà compatibles avec sa nouvelle plate-forme, l’entreprise travaille avec une trentaine d’éditeurs partenaires pour optimiser les applications. Soulignons que Linux (noyau 2.6) et Solaris 10 sont déjà compatibles avec le dual core (comme avec le 64 bits) tout comme les solutions Windows 64 bits (XP et Server 2003) que Microsoft devrait annoncer la semaine prochaine à l’occasion du WinHEC. HP, Sun, IBM, Cray ou encore Supermicro, Egenera et Dawning ont dores et déjà annoncé soutenir l’architecture AMD64 double coeur à travers leurs futurs produits.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur