Le DVD Forum joue la carte de la compression

Cloud

Quelques jours après la décision de neuf industriels majeurs d’évoluer vers une nouvelle technologie DVD, le DVD Forum mise, lui, sur la continuité des standards actuels et les améliorations des taux de compression. C’est oublier un peu vite que le DVD est un support de stockage ouvert aussi bien aux films MPEG-2 qu’aux autres formats de données.

A l’occasion d’une réunion qui s’est tenue à Tokyo le 26 février dernier, onze des dix-sept membres du DVD Forum ont voté pour la conservation de l’usage du laser rouge (par opposition au laser bleu-violet du Blu-ray Disc) associé à une compression en bas débit. Les six autres, dont Philips, JVC et Matsushita, se sont abstenus. Visiblement, le DVD Forum ne partage pas la vision des neuf industriels pour qui l’évolution du DVD passe par l’augmentation de ses capacités de stockage à travers le Blu-ray Disc (voir édition du 19 février 2002). Le consortium chargé de définir (avec beaucoup de mal au vu des résultats) un standard du DVD joue la carte du taux de compression. On devine pourquoi.

Les progrès réalisés en matière de compression semble donner raison au DVD Forum. Le MPEG-4, notamment, offre une qualité proche du MPEG-2 utilisé pour les DVD Vidéo mais pour des fichiers jusqu’à 90 % moins volumineux. Autrement dit, le MPEG-4 permet de stocker jusqu’à sept fois plus de vidéo qu’en MPEG-2 sur une même surface. Et les progrès continuent, outre les traditionnels Windows Media et Real qui améliorent constamment leurs formats de compression.

Ainsi, comme un fait exprès, la version 5 du fameux codec DivX est disponible depuis le 5 mars. Selon l’éditeur, cette nouvelle mouture améliore la qualité d’affichage et le taux de compression de 15 à 20 %. L’encodage, en deux passes, serait lui plus rapide de 30 % par rapport à la précédente version. Mieux, l’éditeur On2 annonce le VP5 pour le milieu de l’année, un format de streaming vidéo qui permet d’obtenir la même qualité que les WMV, QuickTime ou RealPlayer avec 50 %, voire 75 %, de bande passante nécessaire en moins. Cela reste cependant à vérifier quand VP5 sera disponible. On2 n’en a pas moins fait une demande d’homologation de son algorithme auprès de l’ISMA, un organisme de standardisation du streaming vidéo.

On ne stocke pas que de la vidéo

Des taux de compression toujours plus optimisés, un marché de plusieurs dizaines de millions de lecteurs et le soutien (ou la pression) de l’industrie hollywoodienne obligent plus ou moins le DVD Forum à évoluer sur la base des standards actuels et, donc, à rejeter le Blu-ray Disc à 27 Go par couche proposé par Philips, Pioneer et Sony notamment. Mais le DVD Forum fait semblant d’oublier que le DVD, ce n’est pas seulement de la vidéo et de la musique. C’est aussi un support de stockage qui peut conserver n’importe quel type de données. Et en la matière, qui peut le plus, peut le moins. L’amélioration des taux de compression n’interdit en rien l’évolution des capacités de stockage. Bref, créé à l’origine pour définir un standard universel, le DVD Forum arrive à l’effet inverse. Peut-être est-il trop à l’écoute de Hollywood et pas assez des industriels et consommateurs ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur