Le faux débat des thèmes d’interface de MacOS X

Cloud

Depuis la sortie de Mac OS X, une polémique s’installe autour des thèmes d’interface et du refus d’Apple de les autoriser. Si ce débat était valable avec Mac OS 9, avec le nouvel OS, il devient inutile et d’arrière-garde. Explications.

On peut se plaindre de l’attitude hostile d’Apple lorsqu’il s’agit de protéger son interface graphique et du refus de l’existence de tout thème autre qu’Aqua. Si Apple ne fait rien pour arranger les choses, les développeurs amateurs et géniaux bidouilleurs basent leur raisonnement sur les principes de Mac OS 9. Or, Mac OS X modifie la situation. Pourquoi vouloir modifier un thème d’interface, alors que l’on peut changer entièrement le moteur graphique ?

Unix au services des interfaces

Mac OS X est un Unix. Apple livre son moteur graphique, Quartz, et son modèle d’interface, Aqua. Si la Pomme refuse de laisser apparaître des thèmes, le développeur bidouilleur peut s’en passer. Aujourd’hui, le monde Mac dispose enfin de la même puissance graphique et des mêmes possibilités qu’un Linux. Les librairies X Window (interfaces dans le monde Unix) sont désormais disponibles sous Mac OS X/Darwin. On a même le choix entre Qt et Xfree 4. Qt est le dernier venu. A la dernière conférence des développeurs (WWDC), Trolltech a présenté une préversion de sa librairie graphique. Qt est sans doute une des librairies d’interface les plus robustes et les plus puissantes du monde. Elles ont été adoptées par Borland et largement utilisées par les développeurs Linux. Qt concerne plus les interfaces des applications que l’interface système en elle-même. Xfree, de son côté, permet de réaliser une interface alternative à Aqua (et à Quartz). Le développeur utilise les librairies Xfree pour créer son interface. Pour l’utilisateur, Aqua est totalement remplacé. Rien n’interdit de disposer, comme sous Linux, d’une multitude d’interfaces. On pourrait voir apparaître des clones de Gnome, KDE ou AfterStep (interfaces les plus utilisées sur Linux) sous Mac OS X ! Le thème d’interface tel qu’il a été conçu dans Mac OS 8/9 est totalement dépassé d’un point de vue technique.

Les développeurs ont les cartes en main

Et la personnalisation ? Certes, le thème permettait de changer d’aspects, mais on n’allait jamais très loin. Mac OS X permet à tout utilisateur un peu expérimenté de modifier radicalement l’interface d’une application et de certaines fonctions système en quelques minutes. Le tout sans avoir besoin d’utiliser un outil aussi rustre que Resedit. Apple livre avec son nouveau système tous les outils de développement nécessaires. Aujourd’hui, ce que l’on attend, ce n’est plus un simple thème mais de véritables interfaces alternatives comme sous Linux. Mac OS X permet cela ! Alors, pourquoi défendre une fonction intéressante mais limitée, quand on peut offrir beaucoup mieux ? Un petit effort, messieurs les développeurs !

Pour en savoir plus :

* Les thèmes Mac OS X sur Resexcellence

* Qt sur le site Trolltech

* Le site Xfree.org


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur