Le fax sur Internet prend du plomb dans l’aile

Cloud
Information - news

L’explosion du courrier électronique au sein des entreprises a mis à mal le marché du fax Internet jugé encore récemment comme très prometteur. La preuve : la filiale de l’opérateur MCI-Worldcom met fin en Angleterre à son projet de fax IP Uufax.

Après avoir démarré son service de fax Internet Uufax aux Etats-Unis voilà environ trois ans, l’opérateur Uunet a abandonné ses projets pour la Grande-Bretagne. Depuis deux mois pourtant, la filiale de MCI-Worldcom indiquait qu’un lancement de service de fax Internet était “imminent”. Or des sources proches de l’opérateur expliquent qu’il est sera autrement. En effet, le marché britannique a évolué au point que l’e-mail est devenu l’outil de prédilection de nombreuses entreprises. Présenté d’abord en 1997 pour être exporté dans le monde entier, le service Uufax annonçait d’importantes économies pour les entreprises recourant au réseau vocal traditionnel pour le fax. Les baisses de coûts atteindraient selon l’opérateur entre 35% et 55% de la facture. Mais alors que l’idée semblait bonne il y a un an ou deux, l’explosion de l’e-mail a affaibli le marché. Il ne l’élimine pas, car de nombreux services financiers, juridiques ou administratifs recourent obligatoirement au fax dans certaines situations. Si bien que selon le cabinet d’études Schema, le fax IP représentera même en 2000 un chiffre d’affaires mondial de 50 millions de dollars (voir édition du 25 juin 1999).

Pour en savoir plus : Uunet UK (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur