Le FBI reconnaît des pratiques d’espionnage sur Internet

Cloud

Depuis quatre ans, l’agence américaine aurait violé ses propres règles à plusieurs reprises.

Le FBI a reconnu avoir violé ses propres règles à plusieurs reprises en espionnant des communications sur Internet. Le directeur du FBI Robert Mueller a confirmé que son agence avait collecté, pour la quatrième année consécutive, des informations sur les e-mails et les habitudes de navigation des citoyens en outrepassant son autorité légale.

Selon Robert Mueller, ces pratiques sont en partie imputables aux opérateurs de télécommunications qui ont fourni au FBI “trop d’informations“. “Nous nous engageons non seulement à agir correctement, mais également à maintenir la confiance vitale du peuple américain”, a-t-il déclaré.

Le problème est né de l’utilisation des lettres de demande d’informations par le FBI, considérablement simplifiée depuis le vote de la loi Patriot Act. “Tout le monde veut stopper les terroristes. Mais les américains croient dans le respect de la vie privée et nous souhaitons qu’elle soit protégée“, a déclaré le responsable de la justice au Sénat Patrick Leahy. “Il doit y avoir une meilleure ligne de commande pour tout ça. Vous ne pouvez pas admettre qu’un agent du FBI décide tout à coup d’obtenir des informations sur un citoyen, ses informations bancaires ou quoi que ce soit d’autre juste parce qu’il le décide.”

Patrick Leahy a précisé que le FBI avait modifié ses pratiques depuis mars 2007 et qu’il ne se mettrait plus hors-la-loi.

Traduction de l’article FBI admits to Internet spying de Vnunet.com en date du 7 mars 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur