Le femtocell, une technologie qui n’est pas sans risque

Mobilité

Les analystes invitent les opérateurs de téléphonie mobile à définir une stratégie de déploiement solide pour les stations de base de type femtocell.

Les opérateurs de téléphonie mobile qui envisagent des déploiements massifs de stations de base d’intérieur (également appelées “femtocells”) sont invités à examiner attentivement leur modèle commercial afin d’éviter tout risque de “catastrophe”. Selon Analysys, les déploiements de femtocells à grande échelle impliquent des risques considérables dans la mesure où les premiers “business cases” ne sont pas, pour un grand nombre d’entre eux, “commercialement viables”.

“Les femtocells progressent rapidement : d’une simple technologie émergente intéressante, ils ont été rapidement adoptés par les opérateurs de téléphonie mobile qui sont déjà prêts à effectuer les premiers déploiements”, explique le Dr Alastair Brydon, co-auteur du rapport. “Les services techniques des opérateurs de téléphonie mobile ont globalement effectué une évaluation des femtocells, mais la prochaine grande étape consiste à définir un business case rentable reposant sur des propositions commerciales clairement ciblées et intéressantes.”

Selon l’étude, l’utilisation courante des femtocells dans le but de fournir un service de téléphonie vocale à bas prix pour la maison encouragera la substitution fixe/mobile, mais elle pourra également “conduire au désastre” en raison de l’incertitude concernant les gains en termes de chiffre d’affaires. Les opérateurs de téléphonie mobile qui se concentrent exclusivement sur la téléphonie vocale devraient s’intéresser davantage aux segments clés du marché et résister aux prix très bas, indiquent les analystes.

Dans un foyer à plusieurs occupants possédant une mauvaise couverture cellulaire, les opérateurs peuvent rentabiliser le coût des femtocells en quatre mois à condition qu’un “prix important” soit maintenu sur les appels fixes. Une stratégie soutenue par une série de propositions de services multimédias garantira un business case beaucoup plus solide, offrant tout le potentiel nécessaire pour optimiser le chiffre d’affaires et réaliser des économies importantes.

La TV mobile ainsi que les services audio et vidéos élargiront l’application du femtocell au grand public. “La télévision sur mobile peut être un élément clé d’un business case réussi, en offrant des économies substantielles et des gains importants en termes de chiffre d’affaires”, ajoute le co-auteur du rapport, le Dr Mark Heath. “Les tests ont mis en évidence une utilisation massive de la télévision sur mobile à la maison. Les opérateurs de téléphonie mobile pourraient économiser $10 par foyer et par an en évitant de construire des réseaux DVB-H denses pour fournir des services de TV mobile en intérieur.”

Adaptation de l’article Analyst urges caution on femtocell roll-outs de Vnunet.com en date du 23 novembre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur