Le Firewire 800 s’installe lentement mais sûrement

Mobilité

Si les dernières versions des PowerMac, Xserve et PowerBook sont équipées de la seconde mouture de FireWire, fournissant un débit de 800 Mbits/s, les périphériques arrivent au compte-gouttes. La cause ? Des difficultés techniques de production et une montée en puissance qui ne se fera sans doute pas si facilement.

Ce sont les PowerBook G4 17 pouces et les dernières mises à jour des Xserve (voir édition du 11 février 2003) et des PowerMac (voir édition du 29 janvier 2003) qui l’ont introduit sur le marché : le FireWire 800 équipe en effet ces machines, parallèlement au FireWire 400, de quatre ans son aîné. Les deux standards se nomment respectivement IEEE 1394a et 1394b, par ordre chronologique d’apparition sur le marché. Sur le PowerBook 17 pouces, les deux ports sont ainsi localisés sur le côté droit de la machine. Les deux connecteurs, qui se tiennent côte à côte, partagent la même alimentation qui leur fournit 7 watts chacun. Installés sur le même bus FireWire, ils ne sont toutefois pas identiques, mais le nouveau connecteur du FireWire 800 peut utiliser des adaptateurs pour se servir des périphériques FireWire 400. Comme le FireWire 400, le nouveau standard permet d’alimenter des périphériques externes non pourvus de leur propre alimentation, ce qui entraînera toutefois une consommation accélérée de la batterie du portable lorsque celui-ci est utilisé en mode autonome. Une fiche technique détaillée permet de comprendre les tenants et les aboutissants du nouveau connecteur sur le site d’Apple.

Le support de FireWire 800 n’est pas disponible sur tous les systèmes d’exploitation de la firme : la norme initiale IEEE 1394a est utilisable sur les machines tournant sous Mac OS 8.6 jusqu’à Mac OS X en version 10.2.3. Seules les versions 10.2.4 et ultérieures de Mac OS X pourront utiliser la nouvelle norme IEEE 1394b. Du côté du monde Windows, on attend de Microsoft le pilote permettant de gérer le FireWire 800 dans XP, tandis que certains fabricants de cartes additionnelles pourraient être amenés à fournir les pilotes nécessaires pour les versions antérieures du système d’exploitation de Redmond (Windows 98 SE, Me et 2000).

Stockage, vidéo, audio…

Y a-t-il déjà des applications pour les actuels utilisateurs de ces nouveaux Mac ? Oui, au regard de l’adoption initiale (voir édition du 4 juin 2002) et des annonces les plus récentes de produits compatibles. L’européen LaCie a ainsi annoncé la sortie de la version FireWire 800 de son Big Disk (un volume de stockage composé de deux disques durs représentant 500 Go d’espace) et EZQuest lui a emboîté le pas avec des disques Cobra+ d’une capacité de 250 Go. On perçoit facilement l’intérêt initial de FireWire 800 : le stockage. Le nouveau port n’est toutefois généralement pas seul sur ces disques durs externes : ils sont accompagnés du connecteur USB 2.0, qui commence à prendre sur les PC et qui pourrait être introduit également sur Mac d’ici à l’été, bien qu’Apple n’ait rien confirmé pour le moment. Et ce n’est pas tout : pour les machines non équipées de bus FireWire 800, certains fabricants préparent déjà des cartes PCI à installer dans les anciens Mac. C’est le cas d’Orange Micro, qui doit commercialiser en mai prochain une carte compatible PCI 32 et 64 bits équipée de deux ports FireWire 800 et d’un port FireWire 400. De quoi permettre le raccordement d’une caméra vidéo numérique ou de systèmes de stockage ad hoc.

Mais l’enjeu du FireWire 800 va bien au-delà de ces quelques applications : pour Otari, un fabricant de produits destinés au marché des professionnels de l’audio, la nouvelle norme doit permettre la mise en réseau d’une solution permettant d’importer du son analogique ou numérique. Son produit ND-20B convertit et transmet sur réseau de fibre optique des sons de l’analogique vers le numérique et vice versa. La firme travaille avec Apple et Yamaha pour intégrer son produit aux matériels des deux constructeurs. De telles solutions apportent ainsi des avantages décisifs sur certains marchés. Sur celui de la musique, par exemple, Mac OS X tarde encore un peu à s’imposer, malgré son système en temps réel et ses capacités de traitement du son. Pour nombre d’ingénieurs du son, Mac OS 9 est suffisamment stable pour les fonctions qui lui sont demandées et, à l’instar de Mac OS X, il fonctionne également en temps réel. Peut-être l’intégration de FireWire dans Logic Platinum, la nouvelle version du logiciel de production musicale tombé dans l’escarcelle d’Apple après son acquisition d’eMagic l’année dernière (voir édition du 2 juillet 2002), donnera-t-elle un coup de pouce à l’adoption de Mac OS X.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur