Le Fonds French Tech Accélération investit dans l’accélérateur Axeleo

EntrepriseLevées de fondsStart-up
french tech-axeleo

Axeleo, l’accélérateur professionnel de start-up numériques, a reçu le soutien financier du Fonds French Tech Accélération, qui signe ici son premier tour de table en France depuis le début de l’année.

Le Fonds French Tech Accélération, issu du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), opéré par la Caisse des Dépôts et Consignations et géré par Bpifrance, a décidé d’investir, pour le toute première fois, avec le concours de plusieurs entrepreneurs, la somme de 2,3 millions d’euros au sein d’Axeleo, accélérateur lyonnais en mode last-stage de start-up numériques BtoB.

Le Fonds French Tech Accélération a été lancé début 2014 et est doté d’une capacité d’investissement de 200 millions d’euros. Il a pour but de favoriser le développement des accélérateurs privés de jeunes pousses innovantes en France.

Lancé à la fin 2013 par Laurent Fiard et Christian Donsel (Visiativ), Christophe Dumoulin (Business & Décision) et Eric Burdier, l’accélérateur professionnel Axeleo finance, à hauteur en moyenne de 10 000 euros en cash par start-up à son entrée, des jeunes entreprises en last-stage spécialisés dans le numérique et déjà opérationnelles.

Des start-up comme Tilkee (optimisation des relances commerciales dans le cloud), Freemo (économie collaborative), TellMePlus (big data et solutions prédictives), Inksoft, BiBoard (business intelligence mobile et cloud) ou encore TrenCube (solution d’analyse du comportement client en magasin) ont déjà bénéficié du soutien de l’accélérateur lyonnais.

En plus d’un investissement en cash, Axeleo propose un programme d’accompagnement de 18 mois

« Cette levée de fonds va nous permettre de financer l’exploitation d’Axeleo », explique Eric Burdier aux Echos. « En effet, notre modèle de service contre equity ne permettra de dégager de l’argent que lors de nos premières sorties, donc pas avant 2018. En outre, nous pourrons aussi participer à quelques tours de table de nos start-up, renforcer nos effectifs et même organiser des voyages d’apprentissage avec certaines entreprises sur les marchés exports. »

 

Crédit image : Vesna Cvorovic – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur