Le format controversé MP3 gagne en légitimité

Cloud

Suite à un accord entre le détaillant GoodNoise et une maison d’édition, les artistes recevront des royalties sur la vente de musique en MP3.

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans la reconnaissance du format MP3. Alors que les grandes compagnies musicales rivalisent d’arguments pour limiter sa diffusion, le distributeur en ligne GoodNoise vient de lui donner un regain de légitimité en assurant la rémunération des artistes pour les titres commercialisés. Un accord a été mis en place entre GoodNoise et l’agence Harry Fox, une filiale de la National Music Publisher’s Association qui représente plus de 20000 éditeurs dans le monde entier. Selon le contrat, GoodNoise émettra des rapports réguliers sur le nombre de morceaux téléchargés à partir de son site. L’agence Harry Fox recevra alors une somme (vraisemblablement autour de 7 cents) par chanson. Pour identifier les téléchargements, une signature électronique devrait être intégrée dans le fichier musical pour coder le nom de l’artiste ainsi qu’un numéro de licence. Le nom de la technologie utilisée est MMI, pour Multimedia Identifier. Les premières ventes de fichiers MP3 munis de MMI devraient commencer avant la fin de l’année. Pour en savoir plus : http://www.goodnoise.com/.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur