Le format Divx mord la poussière

Régulations

Le Divx (digital video express), un cousin du DVD qu’on ne pouvait consulter que durant une période limitée, a fait un flop. Son fabricant met la clé sous la porte.

La société américaine Circuit City Stores, qui fabrique des disques Divx (digital video express), va fermer. Son format, qui se voulait rentable, consiste en un DVD dont on ne peut consulter le contenu que pendant une période déterminée. A l’origine, l’idée était de proposer des disques vidéo Divx cryptés pour le même prix qu’une location de vidéo. Les acheteurs pouvaient alors regarder le film autant de fois qu’ils le souhaitaient durant 48 heures, mais devaient payer pour le visionner ensuite. Les utilisateurs n’ont toutefois guère été heureux de devoir jongler avec deux standards -Divx et DVD- et ne voulaient pas payer après la première période de lecture. Le support n’a finalement pas reçu le soutien escompté des industriels, des éditeurs de contenus et des distributeurs. Le coup de grâce est survenu lorsque la chaîne de location de film BlockBuster a annoncé qu’elle ne proposerait que des disques DVD. Ce dernier format devrait va donc pouvoir s’imposer d’autant plus facilement aux Etats-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur