Le Frame Relay a le vent en poupe en Europe

Cloud

Au cours de l’année passée, le marché du relais de trames s’est développé sur le Vieux Continent pour représenter un chiffre d’affaires de plus de 14 milliards de francs. Selon le cabinet Frost & Sullivan, ce succès est marqué par une forte demande des entreprises de moins de 20 sites et l’émergence de solutions prêtes à l’emploi.

Selon une nouvelle étude du cabinet Frost & Sullivan, le marché européen du Frame Relay a représenté en 1998 un chiffre d’affaires de 2,25 milliards d’euros. Soulignant que l’augmentation du trafic voix et données constitue le principal moteur du marché des équipements et des services à relais de trames, le rapport souligne que les bureaux satellites des firmes de taille moyenne contribuent à l’essor de la demande. “La croissance (?) repose essentiellement sur des entreprises disposant de moins de 20 sites, donc plus susceptibles que d’autres d’être implantées uniquement à un niveau national plutôt qu’à l’échelle européenne”. En outre, ” de plus en plus d’entreprises procèdent actuellement à l’interconnexion de leurs sites satellites les moins importants tout en continuant à étendre leurs réseaux. Tel est, par exemple, le cas des grands distributeurs avec leurs détaillants, ou de certaines multinationales avec leurs revendeurs agréés”, précise l’analyste Gareth Williams. L’étude relève que l’approbation par les organismes internationaux de la plupart des normes en vigueur dans le Frame Relay ont facilité l’interopérabilité des procédures de test entre des équipements issus de fournisseurs différents.

La baisse des coûts aura par ailleurs permis aux entreprises de taille relativement modeste de s’équiper grâce aux solutions prêtes à l’emploi. Cette forme de services clé en main promet de “prendre une importante croissante” même si “un public plus étendu semble, quant à lui, devoir se tourner vers des solutions génériques moins onéreuses”. Enfin, Frost & Sullivan prévoit une croissance continue pour le marché du relais de trames, qui devrait atteindre 5,8 milliards d’euros en 2005.

Pour en savoir plus : http://www.frost.com (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur