Le G5 repasse les tests !

Mobilité

Remise en ordre de la gamme PowerMac, mardi 18 novembre. Apple réaffirme la superpuissance du G5, mais les tests indépendants sèment le doute. Alors, le G5 est-il vraiment l’ordinateur le plus rapide du monde ?

Descente de police à “MacLand” : la très britannique Independent Television Commission, l’équivalent du BVP français, a enquêté sur les pratiques comparatives d’Apple et sur son affirmation que le PowerMac G5 est “l’ordinateur personnel le plus rapide et le plus puissant du monde”. Avis de l’expert commandité : le G5 peut être considéré comme l’un des ordinateurs les plus rapides de la planète. Mais pas comme le plus rapide… Steve Jobs aurait-il menti ? (voir encadré) En tout cas, la publicité d’Apple ne passera plus en Grande-Bretagne. Une réaction d’autant plus curieuse que le cluster de PowerMac G5 “Big Mac” (voir édition du 5 septembre 2003) vient d’être élevé au troisième rang des superordinateurs les plus puissants au monde. Big Mac est même en première position si on met de côté les deux premiers, qui utilisent des puces “non commerciales” (un processeur Nec AP et un HP Alpha EV 68). Même en termes de puissance développée, le PowerMac G5 se détache sur le benchmark Linpack utilisé : 4,67 Gflops par processeur ! L’Earth Simulator fait mieux avec 7 Gflops par processeur, tandis que le premier Itanium2 engagé atteint 4,46 Gflops. Le premier Xeon cale à 3,93 Gflops et le premier Opteron touche les 2,86 Gflops par processeur. Alors ? Le G5 doit-il vraiment être interdit de télé ?

Logiciels non optimisés

Ce sont évidemment les tests sur les “logiciels utilisés dans la vie de tous les jours” qui méritent le coup d’oeil : les comparatifs ont engorgé l’Internet depuis que le PowerMac est disponible ! Sur le site allemand CHIP Online, le moins rapide des PowerMac G5 (1,6 GHz) a été comparé à un Athlon 64 FX51 à 2,2 GHz. Le Mac est plus rapide pour deux tests sur neuf réalisés ! Le PC s’avère globalement 50 % plus rapide ! Interprétation de nos confrères : hormis le goulet d’étranglement de la carte vidéo, les logiciels ne sont pas optimisés pour le G5. Un conseil qui semble avoir été écouté par Apple : la firme vient de mettre à jour trois de ses logiciels phares, Final Cut Pro, Shake et DVD Studio Pro, qui sont désormais de 45 à 55 % plus véloces, selon MacBidouille. Sur les sites des fans de Mac, comme Chaosmint.com, la comparaison tourne souvent à l’avantage du Mac. Normal, celui qui relève le gant est en fait la machine biprocesseur à 2 GHz que Chip online n’a pas eu l’occasion de tester. Confronté, sur un test PS7Bench, à des Athlon 3000, 2700, MP2200 et Pentium 4 à 3,06 et 2,8 GHz, le PowerMac remporte 15 des 21 tests exécutés. Pour Barefeats, qui a fait tourner plus de comparatifs, les résultats sont à nuancer : dans le domaine des jeux et sur le benchmark CineBench, le G5 n’est pas toujours le plus rapide. Mais sur les logiciels After Effects, Photoshop et Bryce, le PowerMac mérite son titre.

Même si on sait aujourd’hui que la polémique lancée à l’issue de la présentation du G5 à fait long feu (voir édition du 25 juin 2003), la bataille marketing autour du mythe du mégahertz se termine par des résultats clairement en faveur de Cupertino (voir édition du 11 septembre 2003). La firme l’a bien compris en dévoilant mardi 18 novembre un nouveau modèle de milieu de gamme. De nouveaux comparatifs de performances sont présentés sur son site à l’occasion du passage au biprocesseur du PowerMac G5 1,8 GHz. Il s’agit d’un modèle destiné à profiter du brouhaha médiatique qui entoure la machine. En même temps, ce G5-là devrait permettre à Apple de soulager les commandes du plus puissant PowerMac, livré tardivement en raison de son succès. Et pour cause : l’américain PC Magazine l’a déjà consacré “ordinateur personnel de l’année 2003”. Côté prix, l’entrée de gamme des G5 passe à près de 2 030 euros TTC, tandis que le nouveau biprocesseur coûte 2 750 euros. Le plus rapide ordinateur de bureau du monde conserve son prix de 3 350 euros. Pas si élevé quand on le monte en cluster !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur