Le G8 met la cyber-criminalité à l’ordre du jour

Mobilité

Les pays les plus industrialisés de la planète vont évoquer la question de la cyber-criminalité. 150 entreprises actives dans le secteur des nouvelles technologies de l’information ont été conviées à participer à la conférence du G8 qui se tiendra à Paris prochainement.

La prochaine réunion du G8 qui réunira les sept pays les plus industrialisés et la Russie devrait évoquer les questions de la criminalité dans les nouvelles technologies de l’information. Le secteur économique le plus touché serait celui des télécommunications suivi par celui de l’informatique.

Cette conférence se déroulera à Paris du 15 au 17 mai 2000 sur le thème du “dialogue entre les pouvoirs publics et le secteur privé sur la sécurité et la confiance dans le cyber-espace”. Seront réunis pour l’occasion, outre des diplomates, magistrats, policiers, les représentants de 150 entreprises actives dans le secteur des nouvelles technologies et de l’Internet. une quinzaine de sociétés françaises, dont France Télécom, Matra, Bull, Sagem, Thomson, Canal+, Bouygues, Gemplus seront présentes.

Lors du sommet du G8 à Birmingham (Grande-Bretagne) en mai 1998, les chefs d’Etat et de gouvernement des huit pays avaient demandé à leurs experts d’approfondir leur réflexion sur la “cyber-criminalité” en coopération avec les industriels, “tout en assurant une protection appropriée de la vie privée“, a indiqué le ministère des Affaires étrangères de Paris.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur