Le gouvernement balise le chemin des Français qui découvrent le Net

Mobilité

Le programme Internet Accompagné vise à sensibiliser, former et assister les foyers qui demeurent non connectés.

La Délégation aux usages de l’Internet (DUI), rattachée au ministère de l’Education nationale, voudrait réitérer le succès de l’opération Micro Portable Etudiant avec 400 000 étudiants ayant souscrit au dispositif relancé l’été dernier (voir édition du 18 août 2005). Cette fois-ci, le gouvernement vise la cible plus floue des non initiés à l’Internet. Avec le programme Internet Accompagné, il souhaite favoriser la vulgarisation de l’Internet.

Car si la France affiche un taux d’équipement de 50% en micro-ordinateur dans les foyers et si elle dispose d’une très bonne couverture en ligne ADSL (98% de la population française d’ici la fin de l’année), le taux de pénétration de l’Internet et plus particulièrement de l’Internet haut débit peut être améliorer. Selon Médiamétrie/GfK, 37,7% des foyers sont connectés à l’Internet, ce qui représente en volume 9,5 millions de foyers. Sur cet échantillon, 75% sont équipés en haut débit.

Simplifier, sécuriser, accompagner

La DUI a monté le dispositif labellisé Internet Accompagné à destination des Français qui souhaitent adopter le Net en douceur. Il tourne autour d’un ensemble de produits et de services pour s’équiper, se connecter et se former à l’Internet à travers des formules clés en main. L’objectif est de rassurer les nouveaux internautes en apportant plus de simplicité, plus de sécurité et plus d’accompagnement. Un site dédié a été ouvert pour découvrir ce programme.

Outre l’action de l’Etat, cette opération repose sur des partenaires issus des secteurs publics et privés et des sphères communautaires et associatives. Une trentaine d’acteurs aux profils divers ont déjà accordé leur soutien à l’initiative Internet Accompagné : citons Auchan, Fnac.com, Darty, BHV pour les grands distributeurs, Toshiba, Sony, Siemens Fujitsu, HP, Packard Bell pour les constructeurs informatiques et plusieurs sociétés de services ou de formations informatiques. A noter que, dans la catégorie fournisseurs d’accès Internet, seul Wanadoo a donné son assentiment.

Recours au Chèque Emploi Service Universel pour l’aide à domicile

Dans ce programme d’initiation au Net, le gouvernement a prévu un volet de financement pour l’assistance à domicile (support technique ou aide à la formation). Les Français intéressés par ce programme peuvent bénéficier de facilité de paiement dans le cadre de l’utilisation du Chèque Emploi Service Universel (Cesu) mais aussi d’avantages fiscaux, des aides au financement (employeurs, collectivités, organismes de prestations sociales) et des réduction de charges (TVA réduite à 5,5%).

Les premières offres sont disponibles mais le service va s’étendre progressivement : d’ici fin 2006, il couvrira 60% du territoire. En juin 2007, l’ensemble des Français installés en France métropole pourraient en bénéficier.

Objectifs en termes d’équipements TIC et de l’emploi

Les premiers objectifs ont été fixés : d’ici un an, le gouvernement souhaite accroître d’un tiers le nombre de nouveaux internautes et accélérer l’équipement pour des accès Internet dans les foyers de 4% par an à 6%.

Il comprend également un volet de création d’emplois : 2000 premiers emplois accompagnateurs Internet à domicile d’ici la fin du premier trimestre 2007. D’ici 5 ans, la DUI estime que cette opération aura des répercussions plus globales sur le marché de l’informatique en France (30 000 nouveaux emplois dans l’assistance et la formation liées aux TIC).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur