Le gouvernement va investir 20 millions d’euros dans la technologie NFC

Cloud

Le gouvernement lance aujourd’hui un appel à projets pour les services mobiles sans contact utilisant la technologie NFC. 20 millions d’euros seront répartis entre une vingtaine de projets.

Les technologies sans fil sont à la mode. Aujourd’hui, le gouvernement a annoncé le lancement de l’appel à projets “Déploiement de services mobiles sans contact NFC“. La NFC (Near Field Communication) est d’ailleurs la technologie utilisée dans le service Google Wallet, annoncé cette semaine.

20 à 30 projets pouvant “simplifier de nombreux gestes quotidiens des Français” se partageront une enveloppe de 20 millions d’euros.

L’argent est investi dans le cadre du grand emprunt de 35 milliards d’euros voulu par Nicolas Sarkozy fin 2009. En particulier, ce sont les 1,4 milliard d’euros destinés aux “investissements d’avenir” dans les usages, services et contenus numériques innovants qui financeront les projets.

La technologie NFC aurait atteint une maturité suffisante et les projets pilotes ont fait bonne impression pour que de grandes agglomérations commencent à déployer des services mobiles sans contact.

Il faut maintenant atteindre une masse critique de services, terminaux et utilisateurs pour que le grand public en retire de vrais bénéfices.

Le souvenir du porte-monnaie électronique Moneo, utilisant la technologie NFC mais qui a connu un lancement très difficile faute d’usages, reste l’écueil qu’il faut éviter.

Parmi les projets que le gouvernement veut soutenir se trouvent ceux qui permettraient “d’utiliser une carte sans contact  ou un téléphone mobile NFC pour acheter et valider des titres de transport public, accéder plus facilement aux services publics ou encore découvrir des informations locales enrichies (découverte du patrimoine historique et des musées, évènements locaux…).

L’interopérabilité des solutions proposées est un élément clé, permettant avec un seul terminal (carte spéciale ou téléphone compatible) d’utiliser tous les services proposés.

Pour les entreprises intéressées, le cahier des charges est disponible sur cette page. Les déclarations d’intentions devront être envoyées avant le 1er juillet prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur