Le GPRS fait son entrée à l’occasion du salon 3GSM

Mobilité
Information - news

Tour à tour, les trois opérateurs mobiles français ont annoncé ou précisé leurs offres en matière de téléphonie de deuxième génération (GPRS) lors du 3ème congrès mondial du GSM à Cannes. L’offre sera d’abord déclinée pour les entreprises. Le grand public devra encore attendre.

Le 3ème congrès mondial du GSM à Cannes sera-t-il enfin celui du GPRS ? Depuis mardi 19 février, date de l’ouverture du salon, les annonces des trois opérateurs mobiles tendent à le confirmer. Dès le début du congrès, France Télécom fut le premier à donner le coup d’envoi de son offre GPRS. Cette dernière est toutefois pour le moment limitée aux entreprises. Cet été, l’opérateur avait déjà proposé à 1 000 clients d’entreprises un abonnement GPRS mais, aujourd’hui, l’opérateur souhaite un déploiement plus large au point même que le service sera lancé simultanément dans 6 pays : la France, le Royaume-Uni, la Belgique, le Danemark, la Suisse et la Pologne. “Les solutions données Orange ont été conçues avec un objectif essentiel : fournir aux clients entreprise un service commun et continu où qu’ils se trouvent et quelles que soient leurs activités. Ainsi la structure tarifaire des forfaits données GPRS est semblable dans tous les pays d’Europe qui proposent ce service”, explique France Télécom. Cinq forfaits sont disponibles. Les nouveaux services seront facturés au mégaoctet de données transmises. Les entreprises pourront ainsi transférer 1 Mo de données pour 7 euros par mois, 5 Mo pour 20 euros, 15 Mo pour 50 euros, 30 Mo pour 75 euros et enfin 50 Mo pour 90 euros par mois. Des services complémentaires Orange propose deux types de services. Le “Portail mobile d’entreprise” (à partir de 8 euros par mois et par utilisateur) permet d’accéder à Internet et à l’Intranet, ainsi qu’aux mails et à des outils de bureau. La deuxième offre “Orange Bureau” offre une connexion directe au système de messagerie de l’entreprise pour 15 euros par mois et par utilisateur. Au travers de ces offres, Orange France espère plusieurs dizaines de milliers de clients d’ici fin 2002. SFR plus cher au Mo SFR, qui lui aussi teste depuis juin 2001 ses services GPRS, a annoncé l’extension, dès mars 2002, de son offre de bureau mobile sur réseau GPRS à ses clients professionnels et entreprises. Cette offre permet d’accéder au système d’information de l’entreprise. SFR a déclaré par ailleurs vouloir accompagner la commercialisation de son offre de bureau mobile, “de solutions nouvelles pour faciliter l’apprentissage des usages data et multimédia”. Selon l’opérateur, un kit de connexion (sous forme d’un CD-Rom) sera systématiquement intégré dans ses Packs, permettant de configurer automatiquement et simplement les terminaux (assistant personnel, PC et PC portable) pour l’accès à l’offre de bureau mobile”. Ces services permettent aux consommateurs de communiquer en déplacement, comme ils le feraient depuis leur bureau (envoi et réception d’e-mails et accès à Internet grâce au téléphone mobile). Au niveau des prix, SFR a annoncé que le transfert de données de 1 Mo coûtera 12 euros par mois. Des débuts plus timides pour Bouygues Télécom Bouygues Télécom a lui aussi profité du congrès pour détailler ses offres GPRS à destination des entreprises. Toutefois, le troisième opérateur mobile national ne prévoit pas de lancement en masse de ses services GPRS avant la fin septembre. Un choix justifié par l’absence de terminaux compatibles avec la technologie. Trois formules sont pourtant disponibles dès aujourd’hui pour les entreprises. Le premier service, “Intranet Mobile Universel”, vise les sociétés de moins de 50 personnes. Cette formule permet d’accéder à la messagerie, à l’agenda ainsi qu’à l’annuaire de l’entreprise; sans oublier bien sûr l’accès à un bouquet de services Internet. “Intranet Mobile Lotus”, la deuxième offre, cherche à séduire les entreprises de 50 à 500 salariés. Elle offre les mêmes services que la première offre, en lui ajoutant l’accès à la messagerie Lotus Notes d’IBM. Enfin “Intranet Mobile Entreprise” permet l’accès au système d’information de l’entreprise dans sa globalité. Côté prix, seuls deux forfaits sont pour le moment disponibles. Le forfait pour 1 Mo de données transféré par mois coûtera 11 euros et le forfait de 20 Mo (non proposé par FT et SFR) est au prix de 33 euros. Côté grand public, les offres ne sont toujours pas prêtes. France Télécom estime qu’il sera prêt à les commercialiser entre mars et juin. SFR a par ailleurs annoncé le lancement de son service GPRS, pour le grand public, à la fin de juin 2002. Bouygues Télécom envisage plutôt l’automne prochain pour décliner son offres GPRS auprès du grand public. Si les offres GPRS se précisent, les débits sont loin d’être au rendez-vous. Les opérateurs proposeront des débits compris entre 18 Kbits/s et 40 Kbits/s. Certes, des débits plus importants que le GSM (9,6 kbits/s), mais nettement moindre que les débits annoncés il y a encore quelques mois, soit au moins 64 kbits/s. Reste le mode de facturation au volume de données transféré et non plus au temps passé, qui représente tout de même un véritable progrès.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur