Le haut débit, malade ou en bonne santé ?

Mobilité

Netvalue, société spécialisée dans la mesure de l’Internet, vient de lancer un nouveau service de mesure de comportement des utilisateurs de l’Internet haut débit. Toutefois, les premiers chiffres de l’étude qui accompagnent l’offre semblent en totale contradiction avec le dernier rapport sur le haut débit remis au secrétaire d’Etat à l’industrie.

Netvalue, société spécialisée dans la mesure de l’Internet, vient de lancer un nouveau service. My Broadband Panel est, selon la société d’étude, une offre personnalisée de mesure du comportement des utilisateurs de l’Internet haut débit. L’annonce de cette offre est agrémentée d’un tableau sur le pourcentage des foyers ayant une connexion haut débit. Selon les chiffres publiés, 287 780 foyers français posséderaient une connexion haut débit en France. Ce qui, toujours selon Netvalue, placerait la France dans une confortable position face aux autres pays européens. La Grande-Bretagne n’arrive que difficilement à totaliser 81 040 foyers disposant d’une connexion haut débit. L’Allemagne s’en sort mieux avec un total de 282 240 foyers. Les chiffres pour la France sont obtenus à partir d’un échantillon de 4 000 personnes, interrogées par la Sofres.

Seulement, il y a un problème. Un débat d’experts non résolu, pourrait-on dire. Le dernier rapport sur le haut débit remis à Christian Pierret fait état d’une population haut débit de 75 000 foyers (voir édition du 19 septembre 2000). Ce rapport qui ne prend toutefois pas en compte les connexions par satellite, a été réalisé en demandant à chacun des opérateurs télécoms leur nombre d’abonnés. Selon l’auteur, le rapport a été réalisé au 1er semestre 2000. Ce qui signifierait, dans le cas où les deux rapports sont exacts, qu’en l’espace de 6 mois plus de 200 000 foyers ont opté pour le haut débit. Qui a dit que le plan câble ne marchait pas en France ? Qui a dit que la France en était aux prémisses du haut débit ? Trêve d’ironie, les différences de résultats entre les deux méthodes utilisées montrent à quel point il est difficile d’estimer le nombre d’internautes. Il faut s’attendre à de nouvelles batailles de chiffres en perspective, que les marchands en ligne surveilleront avec attention. Pour beaucoup d’entre eux, en effet, le broadband est promesse d’augmentation du chiffre d’affaires (voir édition du 19 octobre 2000).

Pour en savoir plus : Netvalue


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur