Le Jura va construire un réseau alliant fibre optique, accès xDSL et WiMax

Mobilité

Dans le cadre d’une délégation de service public, le conseil général du Jura
a retenu l’offre présentée par Altitude Télécoms et Autoroutes Paris-Rhin-Rhône.

Face aux nombreuses demandes de sa population et des entreprises implantées sur son territoire, le conseil général du Jura a annoncé qu’il a retenu l’offre présentée par le groupement liant l’opérateur Altitude Télécoms et la Société des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR) pour construire un réseau alliant la fibre optique, les technologies xDSL et le WiMax.

La décision a été officialisée lors d’un vote du conseil général le 26 janvier dernier. Cette initiative devrait permettre de dynamiser un département marqué par un relief en grande partie montagneux et à travers lequel se côtoient encore quelques zones blanches (absence complète d’accès Internet haut débit) et zones grises (accès à moins d’1 Mbit/s).

Fort de 250 000 habitants répartis dans 544 communes, le département du Jura peut compter sur un certain rayonnement sur les plans nationaux et internationaux dans des secteurs comme le bois, le jouet, la plasturgie, l’agroalimentaire. Il comporterait également des pôles touristiques d’importance (sports d’hiver, tourisme vert…).

“Ce projet a pour objectif de permettre aux particuliers et aux entreprises de bénéficier de tarifs concurrentiels et attractifs”, indique Jean-Claude Servillat, Vice-Président du conseil général du Jura, en charge des TIC, “la stratégie et les moyens mis en oeuvre pour la commercialisation des services seront assurés directement par la société concessionnaire vers les opérateurs nationaux et vers les opérateurs locaux dont l’émergence sera encouragée.”

Réseau finalisé dans 18 mois

Dans le cadre de cette délégation de service public, le groupement retenu va constituer une société concessionnaire et mettra en oeuvre des liens très haut débit sur fibre optique (450 km) ou WiMax afin de permettre à l’ensemble des acteurs du marché de déployer leurs propres services d’accès haut débit ainsi que ceux adaptés aux besoins professionnels (interconnexion de sites, stockage en ligne, hébergement…).

52 répartiteurs téléphoniques et 46 zones d’activités économiques seront ainsi raccordés au réseau ce qui permettra de desservir plus de 90% de la population et des entreprises à un débit minimum de 2 mégabits par seconde. “Le déploiement du réseau devra être finalisé sous 18 mois”, conclut Jean-Claude Servillat.

Parallèlement, le département compte proposer dans un premier temps une solution d’accès alternative aux quelques communes non couvertes par le réseau dans le cadre d’un programme de partenariat entrepris par le conseil général et l’Etat.

Vers la fibre à domicile ?

Le Conseil Général du Jura assure sa participation à hauteur de 55,17% soit 15,2 millions d’euros, pour un investissement de premier établissement de 27,5 millions d’euros.

Par ailleurs, 9 millions d’euros supplémentaires seront investis par le concessionnaire durant les vingt années du contrat. L’Etat et le conseil régional de Franche-Comté, partenaires du projet dès son origine, participeront également à son financement.

Soucieux d’anticiper les besoins futurs, les élus réfléchissent déjà à l’évolution du réseau avec notamment la pose de la fibre optique jusqu’à l’abonné (FFTH) par le biais du syndicat Intercommunal d’Electricité du Jura, groupant l’ensemble des communes du département? A suivre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur