Le Kindle d’Amazon disponible en vente en France

Mobilité

Les internautes français peuvent acheter dès aujourd’hui le Kindle d’Amazon. Mais l’offre locale de contenus disponible sur le lecteur e-books est maigre.

C’est aujourd’hui qu’Amazon lance officiellement la commercialisation de son Kindle dans 100 pays (dont la France) après avoir réservé son lecteur de livres électroniques qu’au marché américain.

Le modèle Kindle, déployé à l’international, proposera le téléchargement en 3G de de livres, magazines, journaux et documents personnels sur un écran haute résolution de 6 pouces (15,24 cm) mais qui reste en noir et blanc.

Amazon considère que l’appareil nomade est “aussi fin qu’un crayon et plus léger qu’un livre de poche”. Sur la fiche technique, le Kindle affiche une épaisseur de 0,9 cm et il pèse 289 grammes.

Les clients du monde entier pourront se procurer le Kindle sur le sous-site Kindle disponible sur Amazon.com. Prix : 279 dollars (187 euros hors frais de douanes et de port, ce qui reviendrait au  final à un coût d’environ 245 euros).

En termes de connexions, la 3G a été favorisée au Wi-Fi. Pour le cas du marché français, un accord d’itinérance (roaming) aurait été signé avec l’opérateur américain AT&T pour les téléchargements d’ouvrages.

Par conséquent, un client Kindle ne devrait pas s’abonner à une offre 3G spécifique pour accéder aux téléchargements directement sur le lecteur de livres électroniques. Néanmoins, il serait logique qu’un coût data de transport réseau soit facturé, en supplément du prix d’achat de l’ouvrage numérisé.

Jeff Bezos s’est-il avancé trop vite ? Le P-DG d’Amazon assure que moins de 60 secondes suffisent pour télécharger un titre. Il faudra vérifier avec les premiers tests réalisés en France.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur