Le Leopard d’Apple entre dans l’arène

Cloud

Avec six mois de retard sur le calendrier initial, la Pomme lance son nouveau système d’exploitation Leopard.

Le compte à rebours est en route. Le vendredi 26 octobre, à partir de 18h, Apple fera rugir la nouvelle version de son système d’exploitation Mac OS X : Mac OS X Leopard (version 10.5). L’héritier de Tiger a six mois de retard, les ingénieurs de la Pomme ayant semble-t-il choisi de différer son développement pour se consacrer à la mise au point de l’iPhone.

Selon les aficionados qui se sont déjà échangés des copies de Leopard sur le Web, le principal avantage du nouvel OS a trait à sa rapidité (notamment en ce qui concerne la fenêtre de navigation dans les dossiers, appelée “Finder”). Ils insistent également sur le nouveau “look and feel” du bureau, doté d’une interface en 3D.

Autre fonctionnalité remarquée : “Quicklook” permet de visualiser un fichier avant de l’ouvrir et donc de lancer les applications qui lui sont associées (ce qui rend le processus de recherche bien plus rapide).

“Back to My Mac”

Viennent ensuite un nouveau système de sauvegarde automatique et de restauration du système (Time Machine) et une application de “visio-conférence” intégrée à la messagerie instantanée (iChat video), ainsi que la possibilité de personnaliser plusieurs environnements de travail (Spaces). L’utilisateur peut ainsi définir les documents ou les applications qui seront exécutés dans des environnements donnés. Il peut, par exemple, demander à ce que l’application Mail s’ouvre uniquement sur l’espace qu’il réserve au travail ou à ce qu’iTunes soit automatiquement ouvert dans un environnement dédié aux loisirs.

A noter surtout un nouvel outil en ligne, dénommé “Back to My Mac”, qui permet de sauvegarder des fichiers pour y accéder à distance à partir de n’importe quel autre Mac tournant sous Leopard.

129 euros par licence

Un bémol sur les équipements compatibles. En effet, si le système est compatible avec les dernières générations de Mac, dotées de processeurs Intel ou Power PC G4 ou G5, il ne fonctionne pas avec les générations précédentes de Mac, équipées de puces Power PC G3. Il nécessite également au moins 512 Mo de mémoire RAM.

Enfin, reste à voir si le Leopard rivalisera avec Vista, qui est lui sorti dans les bacs en début d’année et commence tout juste à s’imposer. Une chose est sûre, les fans de la Pomme devront eux aussi mettre la main au portefeuille pour se l’approprier. Les licences Leopard, qui seront progressivement incluses sur tous les nouveaux Mac, sont en effet facturées 129 euros l’unité.

(article modifié le 26/10/2007)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur