Le Loiret déploie à son tour le WiMax

Mobilité

Les premières offres commerciales WiMax dans le département du Loiret
débouleront au printemps.

Le département du Loiret a inauguré, hier jeudi 4 janvier 2007, l’ouverture de son réseau WiMax en présence de Christian Estrosi, ministre délégué à l’Aménagement du territoire et Eric Doligé, président du conseil général, notamment. Pour mémoire, le Worldwide Interoperability for Microwave Access est une technologie de communication sans fil à haut débit (jusqu’à 70 Mbit/s) sur plusieurs kilomètres (une vingtaine) autour de l’antenne qui constitue le point d’accès. Le WiMax est l’une des technologies retenues par le gouvernement qui a vocation à réduire la fracture numérique.

Dix antennes WiMax couvrent le département. Elles sont destinées à combler les zones blanches ou grises, c’est-à-dire les endroits où le haut débit reste inaccessible ou de qualité médiocre. La construction de ce réseau sans fil a été confiée à l’entreprise HDRR, une filiale de TDF, pour le compte de Medialys. Cette délégation de service public créée par LD Collectivités (filiale de Neuf Cegetel) déploie une boucle locale en fibre optique sur laquelle vient s’appuyer le réseau WiMax de TDF. HDRR a retenu les solutions MOTOwi4 de Motorola conformes au standard IEEE 802.16e qui permet le nomadisme (qui intègre la notion de mobilité). Mais son exploitation n’est pas encore autorisée en France.

Une centaine de testeurs dans un premier temps

Les premières offres commerciales seront proposées par Alsatis et Numeo. Ces deux prestataires régionaux, qui opèrent respectivement dans le Sud-Ouest et les Alpes, sont spécialisés dans la couverture de zones blanches. Ils proposeront des offres d’accès Internet éventuellement complétées de la téléphonie sur IP pour des tarifs “comparables à ce qui se fait dans l’ADSL”, selon Philippe Dechelotte, directeur général de Medialys.

Dans un premier temps, les offres WiMax du Loiret se limiteront à une centaine de personnes afin de s’assurer de la fiabilité du réseau. En avril et mai 2007, Alsatis et Numeo devraient élargir leurs services à l’ensemble des habitants du département, particuliers comme entreprises et collectivités. Au total, le Loiret compte 5 000 personnes non couvertes par l’ADSL. Une base de clientèle potentiellement rentable puisque “le Wimax n’est qu’une composante du réseau départemental de Medialys”, précise Philippe Dechelotte. Le réseau Medialys couvre environ 300 000 foyers.

Au printemps 2007, Numeo et Alsatis pourraient être rejoints par les opérateurs nationaux. “Des discussion sont en cours”, précise le responsable de Medialys. “Neuf Cegetel, Free, Orange et Club Internet ont été évoqués dans le discours d’inauguration”, rapporte Philippe Dechelotte. Free et Completel avaient déjà signé avec Medialys un contrat de location du réseau fibre optique en juillet 2006.

Le déploiement du Wimax s’accélère

Le réseau haut débit sans fil de HDRR vient compléter celui de SDH (Société du haut débit), une entreprise commune de SFR et Neuf Cegetel, qui a inauguré une dizaine de sites Wimax en Île-de-France en décembre 2006. SHD et HDRR constitueraient les deux premiers réseaux WiMax opérationnels en Europe.

HDDR poursuivra le développement WiMax au cours des deux prochaines années dans les 11 régions où il a obtenu une licence d’exploitation Wimax de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) en juillet 2006, parmi 14 autres bénéficaires. A terme, TDF souhaite créer un réseau WiMax national, notamment en passant des accords de partage de fréquences avec les opérateurs des autres régions. Le déploiement du WiMax en France devrait s’accélérer en 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur