Le M-Disc : un nouveau disque optique à l’épreuve du temps

Cloud

Main dans la main, LG et la start-up Millenniata envisagent de sortir un nouveau type de disque optique, le M-Disc, avec l’argument choc qu’il sera quasiment indestructible.

Qualifier un disque optique d’indestructible semble quelque peu incongru puisqu’on sait que les DVD et Blu-ray ont une durée de vie relativement limitée.

En effet, si les fabricants de DVD la situent entre 50 et 100 ans, les conditions de stockage (humidité, rayons UV…) peuvent la réduire de façon spectaculaire. Et c’est d’ailleurs là tout le problème du stockage numérique sur disque optique.

Le M-Disc sera produit par Millenniata et aura la particularité d’être très robuste ; il supportera les agressions extérieures (eau bouillante et même de l’azote liquide lors de test…).

Si le P-DG de la société, Scott Shumway, n’a pas dévoilé le matériau qui le constitue, il parle d’une matière “naturelle” ressemblant à de la pierre.
Il sera reconnu par les actuels lecteurs de Blu-ray et de DVD et ne nécessitera donc pas de nouvel appareil lorsqu’il s’agira de le lire. Le M-Disc ne comportera pas de couche organique comme les actuels disques optiques et c’est notamment ce qui le rendra très résistant. Un nouvel appareil sera toutefois nécessaire pour l’écriture. Précisons également qu’il ne sera pas ré-inscriptible.

Millenniata lancera le M-Disc début octobre 2011 et un lecteur/graveur en partenariat avec LG ce même mois. Et son P-DG promet qu’il sera possible pour n’importe quelle usine fabriquant des lecteurs de dvd de produire des lecteurs de M-Disc par simple mise à jour du firmware des produits actuels.

Il s’agira dans un premier temps d’un disque ayant la capacité de celle d’un DVD (4,7 Go) mais à l’avenir, des M-Disc ayant la même capacité qu’un Blu-ray pourraient être produits. Le seul frein actuellement est la vitesse d’écriture puisqu’elle n’excède pas les 4x, soit 5,28 Mo/s, soit près de 15 minutes pour graver 4,7 Go.

Mais les choses devraient évoluer selon Shumway : “Nous pensons que si nous pouvons aller vers le 8x, ça serait bien, mais nous pouvons nous contenter du 4x pour le moment”. Il précise également que ses ingénieurs planchent sur l’augmentation de la vitesse d’enregistrement.

Le grand public est bien entendu visé par ce produit puisqu’il promet de sauvegarder vos précieuses photos ou vidéos sans crainte de les perdre et sans besoin d’effectuer des sauvegardes régulièrement. Mais le M-Disc intéressera également à coup sûr les archivistes.

Le prix qui sera proposé (3 dollars par disque) sera également un argument phare pour le consommateur et pour le succès du M-Disc. C’est peut-être une révolution qui se profile dans le domaine du stockage numérique avec ce disque aux qualités miraculeuses.

Vidéo YouTube


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur