Le Mac va-t-il rater le train de l’ADSL en France ?

Cloud

Avec 11 millions d’utilisateurs connectés à l’Internet rapide aux Etats-Unis, et face à l’augmentation de la demande prévue pour 2003, Apple pourrait tirer son épingle du jeu. Le prochain boom de l’informatique interviendra sans doute là : fournir aux utilisateurs de connexions rapides les machines disposant des capacités pour en profiter. Mais qu’en sera-t-il en France où les fournisseurs d’accès tardent à fournir des solutions compatibles Mac ?

2003 sonnera-t-il comme un nouvel eldorado de l’informatique ? Si aujourd’hui 11 millions d’utilisateurs américains sont connectés, le taux de croissance des accès haut débit (toutes solutions confondues) fait penser que le nombre d’utilisateurs pourrait doubler rapidement. Il pourrait y avoir un nouveau boom de l’informatique vers les 25 millions d’utilisateurs du haut débit ! C’est du moins ce qu’avance l’analyste Charles Wolf, du cabinet d’étude américain Needham. L’argumentaire est simple : puisque le haut débit décuple le potentiels des services en ligne (musique, vidéo, infos, etc.), il faut aussi que le matériel dispose des capacités de traitement ad hoc. Pour les analystes américains, l’Internet rapide signifie donc renouvellement d’une partie du parc informatique. Un renouvellement qui amènera les utilisateurs à se poser à nouveau la question, à la lumière de leur propre expérience, de la machine à acquérir. C’est cette occasion que la firme de Cupertino se doit de ne pas manquer. Et, on le sait, le Mac ne manque pas d’atouts : le système d’exploitation a été revu pour être plus ouvert, les machines profitent d’un design supérieur à celui des autres constructeurs sur le marché, la stratégie de hub numérique commence à porter ses fruits et devrait s’intensifier dans les mois à venir.

La partie n’est toutefois pas gagnée en France : l’Internet rapide n’en est encore qu’à ses débuts. De plus, des questions techniques restent soulevées pour l’utilisation de certains types d’accès. Si l’accès par le câble ne semble pas (ou plus) poser de problèmes aux possesseurs de Mac, les offres ADSL des différents fournisseurs semblent encore très hétérogènes et surtout loin d’être totalement compatibles (voir édition du 4 février 2002). La dernière offre de Club Internet, dotée d’un modem USB (voir édition du 30 novembre 2001), ne semble pas fonctionner sous Mac OS X ainsi que nous l’ont fait remarquer certains de leurs utilisateurs. Lorsque les services techniques du fournisseur sont contactés, ils demandent aux utilisateurs de repasser dans une version précédente de l’OS pour profiter notamment du modem fourni ! Sauf que, il semble que ledit modem souffre de fonctionnements erratiques quand d’autres périphériques USB sont connectés. L’utilisation de protocoles différents, PPPOA, PPPOE ou PPTP, n’est pas là pour faciliter la compréhension d’ensemble des utilisateurs. Et le réglage des tableaux de bord nécessite presque un savoir-faire de technicien. Le site MacADSL ne compte pas moins de 12 étapes et le renseignement de près de 13 champs pour enfin accéder au service via le modem USB ECI. De quoi rebuter des utilisateurs habitués à un environnement simple d’utilisation. De plus, son utilisation fige le système ou déconnecte le service dans de nombreux cas. Pour le moment, donc, mieux vaut se renseigner avant de se lancer dans l’ADSL si l’on est possesseur de Mac. Apple ferait sans doute bien de le prendre en compte si le marché de l’ADSL démarre aussi rapidement qu’il doit évoluer aux USA. Ses ventes de machines pourraient bien s’en améliorer d’autant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur