Le marché de la télévision par ADSL manque de dynamisme

Mobilité

TPS et Canalsatellite reconnaissent rencontrer des difficultés à commercialiser leurs offres respectives de télévision par ADSL. Le cas de Free est particulier sur ce marché.

Avec la rentrée audiovisuelle, on commence à avoir une petite idée sur les premières retombées de la télévision par ADSL. La semaine dernière, TPS, bouquet numérique exploité par les groupes TF1 et M6, a annoncé avoir séduit 10 000 clients après neuf mois de commercialisation de son offre TPS L. Un résultat décevant dans la mesure où l’opérateur du bouquet numérique, qui avait lancé ce service en décembre 2003 en collaboration avec France Télécom (qui prend en charge la “prise” de la télévision par ADSL sous l’offre Ma Ligne TV), escomptait deux fois plus d’abonnés pour septembre.

Malgré ce départ timide, le réseau d’accès à la télévision par ADSL s’étend géographiquement. Après la mise à disposition de Ma Ligne TV/TPS L à Lyon, Paris et départements périphériques, Nice, Cannes, Nantes et Marseille, France Télécom annonce que quatre nouvelles villes viennent de rejoindre le programme : Toulouse, Grenoble, Saint-Etienne et Strasbourg. En tout, 3,8 millions de foyers peuvent profiter de cette offre de télévision par ADSL.

Le 25 août, à l’occasion de la présentation de la grille de rentrée du bouquet concurrent Canalsatellite, Isabelle Parize, P-DG de Canalsatellite, faisait le même constat pour son offre CanalSat DSL, inaugurée à Marseille en mars 2004 : le service “va se développer lentement”. Dans son édition du 26 août, La Tribune précise que l’objectif initial du groupe Canal Plus (75 000 abonnés d’ici fin 2004) “ne sera pas atteint”.

Free se distingue de nouveau

De son côté, Free affiche des résultats plutôt encourageants : le FAI revendique 330 000 clients détenteurs d’une Freebox. Les abonnés situés en zones dégroupées peuvent accéder au bouquet de chaînes de télévision par ADSL par le biais de leur boîtier multifonction (Internet, haut débit, téléphonie et télévision par ADSL). Free ne communique pas le nombre exact d’utilisateurs mais donne une indication : 200 000 clients “consultent régulièrement la télévision par ADSL”. La carte événementielle semble un atout non négligeable : lors des Jeux olympiques d’Athènes, 78 000 foyers équipés d’une Freebox ont regardé une des cinq chaînes dédiées à la compétition sportive, conçues en partenariat avec France Télévisions (voir édition du 3 septembre 2004 ).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur