Le marché des jeux sur mobile profitera surtout à l’Asie

Mobilité

Le cabinet Gartner évalue le marché mondial à 6,3 milliards de dollars à horizon 2011. L’Europe de l’Ouest est plutôt en retrait de la vague.

Opérateurs, il faudra compter sur les jeux dans le développement des usages des services mobiles. Selon Gartner, les revenus générés par les ventes de jeux sur téléphone mobile devraient dépasser les 4,5 milliards de dollars dans le monde en 2008, contre 3,9 milliards de dollars l’an passé. D’ici 2011, le marché mondial bénéficiera d’une croissance de 10,2% par an pour atteindre 6,3 milliards de dollars.

Actuellement, la moitié du business est identifiée dans la région Asie-Pacifique (incluant le Japon). Cette zone devrait conserver sa suprématie d’ici 2011 avec des prévisions à 3,4 milliards de dollars. L’Inde devrait se réveiller pendant cette période. Le “sous-continent” constitue un marché potentiel de 450 millions de dollars à horizon 2012.

Les Européens semblent moins friands. Actuellement, le business pour l’Europe de l’Ouest génère plus de 700 millions de dollars (862 milliards dans trois ans). Ils seront derrière la zone Amérique du Nord, qui dépassera la barre du milliard de dollars en 2011.

Cibles larges

Le marché des jeux sur mobile est en pleine effervescence avec des nouveaux modèles économiques à tester et à approuver. Comme le prouve la récente initiative de Cellfish Media de proposer des jeux gratuits aux clients de Bouygues Telecom en contrepartie de publicité qui s’affiche sur leurs mobiles.

Les analystes de Gartner soulignent que les éditeurs de services mobiles ludiques disposent d’un spectre large de cibles : du détenteur de terminaux low cost à celui qui dispose du smartphone le plus sophistiqué. Néanmoins, en termes d’impact, les jeux resteront derrière d’autres services mobiles comme la musique ou les contenus pour adultes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur