Le marché des netbooks passe à travers les mailles de la crise

Mobilité

3,6 millions de netbooks ont été vendus au cours du dernier trimestre 2008 en Europe de l’Ouest. IDC ne voit pas de signes de faiblesse.

Le segment des mini-PC continue de bénéficier d’un aura sur le marché des PC portables dans la zone Europe de l’Ouest*. Selon une étude IDC, 3,6 millions de netbooks ont été écoulés au cours du quatrième trimestre 2008.

Cela représente une proportion de 20% des portables vendus dans cette zone géographique et 30% des appareils vendus au grand public. Et IDC prévoir une croissance robuste à deux chiffres sur l’année 2009, malgré la récession économique.

Logiquement, la période des fêtes de fin d’année a contribué à conforter la croissance du marché des netbooks. Les constructeurs ne s’y trompent pas : une cinquantaine d’acteurs d’envergure mondiale ou locale se sont positionnés (constructeurs, assembleurs, distributeurs…).

Sans parler des opérateurs télécoms qui exploitent le filon des packages “PC + Internet mobile” avec une tarification raisonnable. Orange et HP viennent d’annoncer la signature d’un accord européen dans ce sens.

Les groupes IT taïwanais sont très forts dans ce domaine : si l’on scrute les positions des constructeurs sur ce segment sur le quatrième trimestre 2008, on s’aperçoit qu’Acer et Asus sont les seuls à dépasser la barre du million d’unités écoulés (ils détiennent respectivement une part de marché de 30,3% et 28%).

HP, Samsung et Dell sont loin derrière avec des parts de marchés situées entre 7% et 4,3%. Le marché reste fragmenté puisqu’il existe une proportion non négligeable (23,9%) entre les mains d’acteurs disparates.

*La zone “Europe de l’Ouest” selon IDC comprend 19 pays : Autriche, Belgique, Luxembourg, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Chypre, Ireland, Italie, Malte, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Espagne, Suède, Suisse, Royaume-Uni.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur