Le marché des serveurs n’échappe pas à la crise, selon IDC

Cloud

Avec un chiffre d’affaires global en baisse de 3,3%, le marché des serveurs a connu une mauvaise année 2008. Mais les serveurs blades tirent leur épingle du jeu.

L’année 2008 n’a pas été une période florissante pour les constructeurs de serveurs. Selon les chiffres dévoilés par le cabinet d’études IDC, les ventes mondiales de serveurs ont chuté de 14% en valeur un quatrième trimestre de l’année dernière, par rapport à la même période en 2007, à 13,5 milliards de dollars, et de 12% en volume.

Le repli a ainsi été bien marqué en 2008 : les revenus liés aux ventes mondiales de serveurs ont reculé de 3,3%, à 53,3 milliards de dollars, malgré une légère progression des livraisons de 2% sur un an, correspondant à 8,1 millions d’unités écoulées.

La crise économique et des investissements informatiques en berne ont ainsi touché tous les fabricants de serveurs. IBM, le numéro un mondial sur ce secteur, avec une part de marché pour 2008 de 31,9%, a vu ses ventes baisser de 2%.

HP et Dell, deuxième et troisième sur le marché des serveurs, ont été légèrement moins touchés. Leurs ventes ont respectivement chuté de 1,8% et 1% l’année dernière. Mais c’est Sun, avec ses 10,1% de parts de marché, qui a subi le plus important revers, avec un recul de ses ventes de 8,4%.

Les serveurs lames fortement plébiscités

En revanche, 2008 a signé l’année du succès pour les serveurs lames (blades), avec des revenus en progression de 16,1% au quatrième trimestre par rapport à la même période en 2007, soit une hausse de 12,1%. Ce type de serveur a en outre généré 10,4% des revenus du marché au dernier trimestre à hauteur de 1,4 milliard de dollars.

En valeur, Hewlett Packard fait figure de premier de la classe avec une part de marché de l’ordre de 54,8%, devant IBM (21,7%). Sur toute l’année 2008, les revenus des serveurs blades ont progressé de 33,3%, à 5,4 milliards de dollars.

Du côté des systèmes d’exploitation, Unix continue à surpasser les autres OS en détenant 36% de parts de marché, mais avec des revenus en baisse de 6,2% à 4,9 milliards de dollars. Pour Microsoft Windows Server, qui détient 35,3% de parts de marché, ses revenus ont fortement chuté de 17,8%. Les serveurs sous Linux occupent une part de marché de l’ordre de 13,6%, avec un chiffre d’affaire qui a reculé de 7%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur