Le marché des TIC est promis à un bel avenir dans les TPE

Cloud

L’Idate prévoit une forte croissance du marché de l’informatique sur le segment relativement peu équipé des très petites entreprises.

L’institut d’études télécoms Idate vient de publier les résultats d’une étude sur les équipements et usages TIC des sociétés de moins de 5 salariés. Les conclusions de cette enquête, menée auprès de 800 entreprises françaises en collaboration avec l’institut de sondage Ipsos, font état d’un fort potentiel de croissance du marché de l’informatique sur cette cible, avec une progression qui sera vraisemblablement supérieure à celle de tous les autres segments du marché entreprises.

Pourquoi? Les entreprises de moins de 5 employés restent légèrement sous-équipées par rapport aux PME ou aux grandes entreprises. Seules 72% d’entre elles disposent d’au moins un ordinateur (fixe ou portable) à usage professionnel, et ce pour trois raisons principales: absence de besoins dans certains secteurs, complexité perçue des outils et/ou le coût des équipements.

Ces entreprises affichent néanmoins de fortes intentions d’achats informatiques à court terme. Leur volonté d’informatisation est stimulée par la dynamique actuelle de baisse des prix du matériel high-tech.

Des outils pour répondre à la fois à leurs besoins professionnels et personnels

Concernant le hardware, les plus fortes perspectives de croissance concernent les PC portables, avec 42% des intentions d’achats portant sur ce type d’ordinateurs auprès des leaders traditionnels du marché professionnel (HP, Dell, ?), des constructeurs plus grand public ou des assembleurs.

Les solutions de sauvegarde (zip, CD, cassettes) – qui sont déjà utilisées par 75% des PME informatisées prennent aussi de l’importance sur ce segment, de même que les cartes Wi-Fi, qui sont de plus en plus intégrées aux PC portables et utilisées pour relier les machines en réseau.

Côté applicatifs, les applications de communication (messagerie, messagerie instantanée) et de gestion (groupware, gestion financière) se banalisent dans les très petites entreprises, de même que les solutions de bureautique, de graphisme et de PAO (publication assistée par ordinateur). En revanche, leurs intentions d’achat portent de plus en plus sur des applications verticales ou métiers et des solutions de gestion de la relation clients ou de gestion des stocks et des achats.

Le marché informatique des plus petites entreprises se caractérise également par un mélange de comportements grand public et professionnels. Environ 60% des TPE utilisent ainsi leurs PC à la fois pour répondre à des besoins professionnels et personnels. En témoigne le lancement récent de PC associant des fonctionnalités professionnelles et multimédia par Lenovo (voir édition du 24 février 2006).

Le budget télécoms mobiles en première position chez les TPE

En 2005, les dépenses en services mobiles (2,2 milliards d’euros) ont dépassé les dépenses en téléphonie fixe (1,9 milliard d’euros) et Internet (825 millions d’euros). En moyenne, la facture télécoms annuelle des TPE s’élève à 1606 euros HT.

Concernant l’Internet, l’Idate précise que “la déferlante DSL devrait se poursuivre et le rythme de connexion connaître une progression régulière, de l’ordre de 5 points annuels dans les années à venir. A l’horizon 2010, nous estimons que le taux de pénétration de l’Internet devrait toucher 85 % des TPE, laissant seulement en marge de la toile une frange de récalcitrantes”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur