Le marché du CDN se restructure

Mobilité

CacheFlow, société initialement positionnée sur la technologie de cache, vient de changer de stratégie pour se lancer pleinement vers des solutions de sécurité destinées à protéger et contrôler les infrastructures Web des entreprises. En deux mois, c’est la deuxième société à modifier son positionnement sur le marché du Content Delivery Network.

Inktomi n’est donc pas la seule société à revoir son positionnement sur le marché du Content Delivery Network (CDN). Alors qu’en juillet dernier, la société annonçait la suppression de 270 postes et surtout un recentrage de ses activités sur son activité de moteur de recherche, réduisant de fait la voilure sur le marché des CDN (voir édition du 22 juillet 2002), c’est aujourd’hui au tour de CacheFlow de revoir sa stratégie.

Créée en 1996, CacheFlow fut pourtant une des premières sociétés à proposer une offre de caching, qui visait alors à aider les entreprises et les fournisseurs de services à améliorer les performances Internet et les délais de réponse aux requêtes des utilisateurs. La société annonce aujourd’hui vouloir se positionner uniquement sur le marché des solutions de sécurité, destinées à la protection et au contrôle des infrastructures Web des entreprises. Pour marquer ce revirement, la société change de nom et devient Blue Coat Systems. “CacheFlow a engrangé les succès en étant l’un des pionniers des systèmes de caching, mais le marché a évolué et les Proxy caches et tous les autres équipements de sécurité qu’offre Blue Coat répondent aux besoins qu’expriment aujourd’hui les entreprises et à ceux qu’elles prévoient à l’avenir”, déclare Brian NeSmith, président du conseil d’administration et CEO de Blue Coat Systems. CacheFlow déclare avoir vendu plus de 10 000 équipements de sécurité Web à plus de 1 300 entreprises et administrations réparties dans le monde entier.

Désormais, la société se concentre sur la lutte contre le nombre croissant de menaces issues du Web ciblant les failles du port 80. “Un pare-feu seul n’offre qu’une protection et un contrôle minimes”, estime Nigel Hawthorn, directeur marketing Europe de Blue Coat. La société présente par ailleurs un nouveau produit : le Blue Coat SG800 vise à protéger des applications tels que le navigateur Web, les services de messageries instantanées ou les messageries Web personnelles contre les virus et les programmes malveillants. La société estime que le programme de protection ne pénalise pas les utilisateurs en leur imposant des temps de réponse plus longs.

Un secteur toujours émergent

Les revirements successifs d’Inktomi, puis de CacheFlow, dans un domaine qui était encore présenté il y a peu comme un marché d’avenir pourraient surprendre. Mais c’est sans compter avec la crise du secteur des télécommunications et d’Internet qui a eu pour effet de réduire le marché. De son côté, IDC France estime que le secteur est toujours émergent. Selon le cabinet d’étude, les abonnés continuent d’utiliser les réseaux traditionnels pour accéder à Internet. En outre, l’accès large bande n’est toujours pas généralisé, tant chez les professionnels que chez les particuliers. Enfin, les entreprises françaises – même si elles ont pris conscience de l’importance de l’Internet – ne sont pas encore en mesure d’investir des sommes importantes dans le cadre de la diffusion de leurs contenus. IDC juge par ailleurs que les technologies disponibles aujourd’hui ne sont pas encore “performantes et ne permettent qu’une diffusion de qualité moyenne, voire parfois médiocre, notamment pour les contenus vidéo et multimédias”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur