Le marché français des logiciels et services toujours en récession

Cloud

Pour le Syntec Informatique, pas d’amélioration en vue en 2003 pour le marché français des logiciels et services informatiques.

D’après le Syntec Informatique, syndicat professionnel rassemblant l’essentiel des acteurs de l’informatique, le marché français des logiciels et des services informatiques devrait enregistrer cette année un nouveau recul de l’ordre de 3 %, à la condition toutefois que l’économie n’entre pas en récession. En 2002, le secteur des logiciels et services informatiques a reculé de 3 %, à 20,7 milliards d’euros. La progression d’un secteur public en pleine informatisation (+ 6 %) et des “utilities” (+ 1 %) ne parvenant pas à compenser la baisse de 5 % du segment banques et services financiers (19 % du chiffre d’affaires total), de 3 % de l’industrie (25 % du total). Le segment télécoms et médias a continué son repli (- 9 %). Le secteur informatique reste néanmoins porté par des tendances de fond favorables, comme la nécessité d’adaptation permanente au changement, qui représente les deux tiers des dépenses en logiciels et services informatiques.

Autre motif d’optimisme pour l’avenir : d’après le Syntec Informatique, les modifications réglementaires imposées aux banques généreraient en 2004 autant de revenus que le passage à l’euro. De même, l’informatisation des hôpitaux français devrait tirer la croissance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur