Le marché français des PC grand public en baisse de 2,9 %

Mobilité
0 0

Grâce à une progression de 4,3 % des ventes au secteur professionnel, les ventes de PC en France ont augmenté de 1 % au premier trimestre. Le marché grand public marque, lui, un léger recul.

Si, selon Mediamétrie, la France a franchi pour la première fois la barre des 10 millions de foyers équipés de PC (voir télégramme du 30 avril 2003), le marché français des ventes d’ordinateurs n’affiche pas pour autant une santé éclatante, selon le Gartner Group. Le cabinet d’études attribue à l’Hexagone seulement 1 % de croissance sur le premier trimestre 2003 par rapport à la même période en 2002, à comparer aux 6 % de la zone Europe Moyen-Orient. Et encore, ce marché est porté par le secteur professionnel en progression de 4,3 % qui compense le ralentissement de 2,9 % des achats grand public.

HP reste en tête

C’est HP qui vend le plus de machines avec plus de 283 000 unités écoulées. Si le constructeur occupe toujours la première place du classement avec près de 27 % de parts de marché, il ne progresse que de 0,9 %. Dell fait beaucoup mieux avec ses 42 % de progression et se hisse pour la première fois à la deuxième place avec 149 000 machines vendues. NEC et IBM plongent respectivement de 17,1 et 16,7 % avec 135 000 et 74 000 unités centrales vendues. Arrivé en cinquième place, Fujitsu améliore ses ventes de 8,1 % (plus de 65 000 PC distribués) et s’accapare 6,2 % du marché. Lequel est détenu à 33 % par le reste des constructeurs pour un total de près de 1,056 million d’ordinateurs achetés.

Selon Isabelle Durand, analyste chez Gartner France, le ralentissement du marché grand public s’explique notamment par la disparition des constructeurs locaux Continental Edison et Humaneon, qui représentaient encore 55 000 machines fin 2002.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur