Le marché mondial de la téléphonie mobile progresse de 21% en 2005

Mobilité

Selon Gartner, 816 millions de terminaux mobiles ont été vendus dans le monde l’année dernière. Tous les constructeurs en profitent sauf Siemens.

Le marché de la téléphonie mobile se porte bien. Selon le cabinet d’études Gartner, le nombre de terminaux commercialisés dans le monde courant 2005 a progressé de 21 %. Il est passé de 674 à 816 millions.

Avec 204 millions de téléphones distribués, la région Asie-Pacifique tient le haut du pavé des zones les plus dynamiques sur ce marché. Une zone où l’Inde et la Chine sont, sans surprise, les pays les plus actifs. Et le Japon qui, à lui seul, comptabilise 45 millions d’unités vendues.

L’Europe occidentale fait mieux que l’Amérique du Nord avec respectivement 164 et 148 millions de ventes. Même la zone Europe Centrale-Moyen Orient-Afrique (CEMEA) dépasse les chiffres du continent nord-américain avec 153 millions de téléphones distribués. L’Amérique du sud s’en sort honorablement avec 102 millions de terminaux mobiles distribués.

Des prix toujours plus compétitifs

Selon Gartner, la bonne tenue du marché s’explique par des prix toujours plus compétitifs sur les appareils d’entrée de gamme et par les innovations technologiques des modèles de nouvelle génération. “Les ventes records s’expliquent par la forte demande des marchés émergents où les baisses de prix pour les communications mobiles (téléphones et abonnements) ont dépassé les prévisions”, explique Carolina Milanesi, analyste de Gartner à Londres. “Sur les marchés plus matures comme l’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord, le renouvellement des ventes est le fait d’utilisateurs séduits par les terminaux en vogue.”

Les six premiers constructeurs mondiaux s’accaparent plus de 79 % du marché. Avec un pic à 84 % au cours du quatrième trimestre 2005. Avec 235 millions d’unités vendues, le dernier trimestre 2005 constitue un record depuis que Gartner a inauguré l’analyse du marché de la téléphonie mobile en 2001. A l’exception notable de Siemens dont les ventes ont chuté de 41% en passant de 48,4 à 28,6 millions de modèles distribués, tous les autres constructeurs augmentent leur niveau de distribution. Siemens ne détient plus que 3,5 % (contre 7,2 % en 2004) d’un marché pourtant en forte croissance.

Nokia en tête des constructeurs

Avec 32,5 % des parts, Nokia conserve la première place et reprend du poil de la bête après une année 2004 morose. Le constructeur finlandais a vendu plus de 265 millions de mobiles dans le monde, soit une progression de 30,7 % en un an.

Son concurrent le plus direct est Motorola, qui frôle les 145 millions de ventes (17,7 % de part de marché). Suivent Samsung avec 103 millions d’unités (pour 12,7 % de part de marché), LG qui a écoulé près de 55 millions (6,7 %) et Sony Ericsson avec 51,7 millions (6,1 %).

Au-delà de ces six champions, les ventes des autres constructeurs frôlent les 167 millions de téléphones, soit 20,6 % du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur