Le marché mondial des mobiles poursuit sa chute au deuxième trimestre

Mobilité

Avec un recul des ventes de 6,1% entre avril et juin dernier, le marché des mobiles souffre toujours de la crise économique, malgré la très belle percée des smartphones.

Ce n’est pas une surprise : les ventes de mobiles ont continué de chuter de 6,1% dans le monde pour ce deuxième trimestre, selon une étude du cabinet Gartner. Il s’est ainsi écoulé 286,1 millions d’unités entre avril et juin dernier. Toutefois, le rythme du déclin semble s’être calmé, puisque, au premier trimestre, les ventes de terminaux mobiles avaient baissé de 8,6%. En outre, le marché est surtout maintenu à flot par la très bonne santé des smartphones, dont les ventes ont progressé de 27%, avec 40 millions d’unités vendues.

Cette dégringolade s’explique notamment par le climat actuel de récession, qui entrave le renouvellement et la demande en nouveaux mobiles, sur les marchés arrivés à maturité comme sur les marchés émergents. Le Gartner note également que la baisse du prix moyen du mobile a particulièrement affecté les constructeurs spécialisés dans les mobiles bas et moyen de gamme, où les marges sont déjà minces. Au final, le cabinet Gartner estime que le marché du mobile devrait enregistrer une baisse générale de 4,4% pour l’année 2009.

Nokia reste toujours le leader des constructeurs sur ce secteur. Toutefois, sa part de marché a tout de même décliné au deuxième trimestre passant de 39,5% au deuxième trimestre 2008 à 36,8% cette année. Suivent ensuite Samsung, qui a connu une belle progression de 4,1% de ses parts de marché en une année, à 19,3%, LG, Motorola, qui accuse une chute de 4% de ses parts de marché, et se stabilise à 5,6% au deuxième trimestre, et enfin Sony Ericsson, qui lui aussi recule sur le marché des mobiles, avec une part de marché qui passe de 7,5% à 4,7 sur un an.

Du côté des smartphones, Nokia monte sur la plus haute marche du podium, avec une belle part de marché de 45%. RIM et ses BlackBerry ne s’en sortent pas trop mal à 18,7%. Apple, grâce à l’iPhone, connaît une remontée spectaculaire : sa part de marché a bondit à 13,3% entre avril et juin, contre seulement 2,8% il y a encore un an. Le taïwanais HTC continue tranquillement sa percée, grâce peut-être à ses smartphones sous Android, et voit sa part de marché passer de 4,1% à 6%.

Source DigitalTrends-
Source DigitalTrends-Cliquez sur l'image pour l'afficher en grand

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur